Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Vers un coup de chaleur remarquable avant un éventuel coup de froid ?

Les températures sont quasiment constamment au-dessus des moyennes saisonnières depuis le début de l'hiver sur la France. Alors que le mois de février approche, nos météorologues surveillent le premier "coup de chaleur" possible de la saison. En effet, pour la toute fin janvier et début février, les hautes pressions anticycloniques pourraient former un blocage entre le Maroc, l'Espagne et une large moitié sud de la France.

Le flux en altitude serait alors orienté au secteur sud-ouest, alors qu'en basses-couches il pivoterait au sud, sans grand dynamisme. Que ce soit le modèle GFS ou CEP, l'anomalie des températures à 850 hPa prévue est remarquable : +8 à +12°C sur l'ensemble de la France ! L'échéance est un peu lointaine... mais les températures au sol pourraient s'envoler durant plusieurs jours. Les détails ci-dessous.

Ci-dessous, voici une projection du modèle GFS pour les journées du lundi 3 et mardi 4 février. Ce modèle voit des maximales de 20 à 23°C sur toute l'Aquitaine et bien souvent 20 à 21°C entre le midi Toulousain et toutes les régions Méditerranéennes. La barre des 20°C pourrait remonter jusqu'au Lyonnais, voire plus haut encore. Les 15°C seraient également atteints ou dépassés au nord de la Loire par endroits.

Ces niveaux frôlent les records absolus pour un mois de février localement, surtout en première décale. Souvenez-vous, ces dernières années ont été également très douces... La barre des 20°C avait été atteint à six reprises l'année dernière à Nîmes par exemple ! En bref, à surveiller dans les prochains jours pour voir si cette tendance se confirme mais cela devient on ne peut plus probable.

Ce probable coup de chaleur pourrait laisser place à un coup de froid "ordinaire" ou temporairement "significatif" après le 5 février. Ci-dessous, voici les modélisations de GFS (à gauche) et de CEP (à droite). Concernant GFS, on voit la mise en place à long terme d'un blocage anticyclonique entre les Açores, l'Irlande et l'Islande avec une vague de froid glissant sur l'Europe. La France est au carrefour des deux influences mais de l'air froid parvient tout de même à glisser jusqu'à nos contrées.

Sur CEP, une dorsale anticyclonique s'isoler près de l'Islande, avec là aussi l'installation de basses-pressions bien hivernales sur une grande partie de l'Europe. Là aussi, de l'air de plus en plus froid pourrait s'installer jusqu'en France, de façon graduelle. La plupart des scénarios misent sur un réel refroidissement entre le 5 et le 10 février. A confirmer... mais à surveiller avec grande attention au milieu de cet hiver ennuyeux.  

Google+

Nos derniers Articles

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Prévisions météo : vers une nouvelle perturbation...

1) Analyse du contexte météorologique ce 28 février et perspectives pour début mars :  L'épisode pluvio-neigeux qui a concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales est désormais terminé. Si les précipitations...

28 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Violente tramontane et tourmente près des...

1 - ANALYSE DU CONTEXTE ATMOSPHÉRIQUE CE 27 FÉVRIER 2024 Nous demeurons ce mardi sous l'influence d'un goutte froide méditerranéenne (on parle de cut-off) en progressive résorption. Elle est dédoublée d'un minimum dépressionnaire...

27 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Une semaine perturbée : nouvelles pluies...

1) DESCRIPTION DU CONTEXTE MÉTÉOROLOGIQUE ACTUEL ET A VENIR : Nous sommes actuellement sous l'influence d'un talweg dépressionnaire qui va évoluer en cut-off sur la Méditerranée : il s'agit d'une goutte froide faiblement dépressionnaire...

26 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite