Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Une fin de semaine incertaine : vers des risques d'orages ?

Ce mardi 16 mai 2023, le contexte météorologique est caractérisé par la persistance d'un flux de nord étiré de la Norvège jusqu'à l'Italie, en frôlant la France par l'Est. Une anomalie dépressionnaire très dynamique est positionnée près du golfe de Gênes, induisant un resserrement isobarique sur les régions Méditerranéennes Françaises et par conséquent un fort épisode de mistral et de tramontane. Nous allons y revenir en introduction de cet article, puisque les forts vents vont se maintenir demain mercredi

Pour la suite du programme, la situation va être à surveiller et demeure bien incertaine. Plusieurs gouttes froides atténuées vont circuler autour de la France. Si elles stationnent sur notre pays, nous n'aurons pas de véritable perturbation organisée. A contrario, certains scénarios voient la goutte froide migrer vers l'Espagne. Dans ce contexte, une dégradation durable et plus active serait à prévoir sur notre région. Ci-dessous, voici l'évolution du contexte synoptique pour la fin de semaine : 

Avant d'entrer davantage dans les détails, nous confirmons la poursuite de l'épisode fortement venté pour la nuit à venir, ainsi que demain mercredi. Le mistral va se maintenir en rafales de 80 à 100 km/h autour de la vallée du Rhône, ainsi que dans tout l'Est du Gard. Tramontane de la même force cette nuit sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Demain matin, un petit regain d'intensité est à prévoir, marquant le paroxysme de cet épisode avec des rafales de 100/110 km/h en vallée du Rhône ainsi que de l'Aude au nord du Roussillon

Jeudi, si le mistral et la tramontane se maintiennent, les rafales sont quand même moins virulentes, voisines de 50/55 km/h en vallée du Rhône/Gard mais encore 70 km/h de l'Aude aux Pyrénées-Orientales. Entre vendredi et le week-end, nos prévisionnistes surveillent l'arrivée des premières gouttes froides par le nord et surtout de leur trajectoire. Ci-dessous, le modèle CEP voit l'anomalie gagner l'Espagne durant le week-end. Si cela se confirme, nos chances de perturbation seront élevées

Voici le scénario le plus probable A CETTE HEURE : les nuages se multiplient vendredi, à mesure que mistral et tramontane continuent de faiblir. Durant le week-end, des salves pluvieuses et peut-être même orageuses sont possibles, sur l'ensemble de l'arc Méditerranéen. Comme souvent, il y aurait des secteurs plus touchés que d'autres et selon les derniers scénarios, les plaines du Roussillon pourraient être plutôt bien exposées.

Ce temps perturbé pourrait se maintenir une grande partie du week-end. Ci-dessous, voici les cumuls bruts prévus par le modèle CEP (à ne pas prendre au pied de la lettre)

 

Google+

Nos derniers Articles

Vers l'arrivée d'une nouvelle goutte froide...

Le semaine a débuté sous le signe de l'instabilité avec des pluies et même des orages qui ont circulé notamment entre le Languedoc et le Massif-Central. Pour la semaine à venir, nous aurons quand même une hausse des températures...

27 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Nouvelles pluies ce lundi puis retour de...

Nous venons de connaître un week-end plutôt agréable avec un ensoleillement généreux sur les plaines Méditerranéennes et des températures assez chaudes. On a atteint près de 26°C à Nîmes ce dimanche. Pour...

26 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers un retour temporaire de l'anticyclone...

L'ex marais barométrique qui vient de nous concerner s'est enfin résorbé tout en se dirigeant vers l'Anglette. On assiste au retour progressif des hautes pressions anticycloniques. Peut-on espérer que cet anticyclone s'installe durablement ? Réponse...

25 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Amélioration des conditions météorologiques...

L'été tarde à arriver cette année. Si les chaleurs parfois exceptionnelles et précoces des années précédentes étaient anormales, il est à noter que ce mois de mai 2024 pourrait être le premier sous les normales...

24 mai 2024 à 18:00

Lire la suite