Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Toujours aucune pluie en vue

Chaque jour qui passe, l'inquiétude monte concernant la sécheresse sur notre région. Ces derniers jours, la pluie est tombée localement sur la région avec des cumuls exceptionnels de 0,2 à 0,8 mm. Depuis les 36 mm du 18 mars, plus aucune goutte n'est tombée à Perpignan. Il faut bien comprendre qu'une petite pluie apportant 1 mm va venir apporter une belle humidité de surface pendant peut-être 24 heures mais cela ne joue en aucun cas sur la sécheresse exceptionnelle qui sévit depuis des mois et des mois.

Pour se rendre compte de cette situation, prenons quelques exemples avec trois stations de la région : Montpellier, Perpignan et Nîmes. Comparons les cumuls sur les trois premiers mois de l'année janvier, février et mars entre 2022, année déjà très sèche et 2023. Sur Montpellier, les cumuls du premier trimestre de 2023 sont de 61,2 mm. Il était de 101,6 mm en 2022. À Nîmes, le cumul de ces trois premiers mois est de 53 mm contre 83,8 mm en 2022. Enfin, pour Perpignan nous avons 78 mm en 2023 contre 144 mm en 2022 à la même époque. Deux points sont à noter. Ces cumuls devraient très peu évoluer d'ici fin mars ne changeant pas le constat fait. Enfin, mars 2022 avait été très pluvieux ce qui explique pourquoi nous sommes sous les cumuls de 2022. Pour autant, nous connaissons la suite de l'année 2022 avec une sécheresse marquée et de nombreuses restrictions.


Source : Info sécheresse

Ce constat se résume dans la carte ci-dessus. Sur notre région, nous sommes dans une situation de sécheresse extrême excepté le Gard qui est dans la catégorie "grande sécheresse". D'une manière générale, cela concerne un très grand quart Sud-Est du pays. Nous regardons alors cette fin mars pour espérer des signaux de pluie et ce n'est pas très réjouissant.

En effet, des perturbations vont circuler sur la France, notamment dimanche. Toutefois, les précipitations seront généralement bloquées par les reliefs avec de rares ondées sur nos plaines. L'Aveyron et la Lozère seront plus arrosées bien que les cumuls resteront très modérés. Et à plus long terme, pouvons-nous espérer un changement de temps nous apportant des pluies durables et généralisées ?


Source : Tropicaltidbits

En regardant à plus long terme, les modèles saisonniers entrevoient encore un temps anormalement sec pour la première moitié d'avril. Nous savons qu'il faut rester méfiant sur ces tendances lointaines mais en tout cas, actuellement, aucun signal pluvieux n'est entrevu d'ici à la mi-avril. Il faut regarder encore plus loin (vers le 15-20 avril) pour voir quelques éléments plus favorables mais c'est loin, beaucoup trop loin.

Pour illustrer ces prévisions bien pessimistes, nous vous avons mis deux cartes ci-dessous des deux principaux modèles GFS et CEP. Elles modélisent les cumuls de pluie attendus d'ici au 4 avril. Si quelques différences sont présentes, le constat est général est le même avec des précipitations bien bloquées par les reliefs ne débordant que très peu sur nos plaines. Les cumuls n'atteignent que 5 à 10 mm sur les basses plaines dans le scénario le plus optimiste et ce en l'espace de 9 jours.


Cartes : meteologix

Google+

Nos derniers Articles

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Prévisions météo : vers une nouvelle perturbation...

1) Analyse du contexte météorologique ce 28 février et perspectives pour début mars :  L'épisode pluvio-neigeux qui a concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales est désormais terminé. Si les précipitations...

28 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Violente tramontane et tourmente près des...

1 - ANALYSE DU CONTEXTE ATMOSPHÉRIQUE CE 27 FÉVRIER 2024 Nous demeurons ce mardi sous l'influence d'un goutte froide méditerranéenne (on parle de cut-off) en progressive résorption. Elle est dédoublée d'un minimum dépressionnaire...

27 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Une semaine perturbée : nouvelles pluies...

1) DESCRIPTION DU CONTEXTE MÉTÉOROLOGIQUE ACTUEL ET A VENIR : Nous sommes actuellement sous l'influence d'un talweg dépressionnaire qui va évoluer en cut-off sur la Méditerranée : il s'agit d'une goutte froide faiblement dépressionnaire...

26 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite