Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Tendance météo : vers la poursuite des orages !

Ce mercredi 31 mai, le contexte météorologique est caractérisé par un bloc de hautes pressions qui est centré sur le Royaume-Unis. Sur nos régions Méditerranéennes, nous demeurons sous l'influence d'un marais barométrique ni anticyclonique, ni dépressionnaire, puisque les pressions atmosphériques vont rester voisines de 1015 hPa. Au cours des jours à venir, nous conservons le même type de schéma atmosphérique. Les hautes pressions restent surtout centrées près de l'Irlande alors que nos secteurs resteront dans un flux d'Est très instable. 

Dans ce contexte, des orages parfois forts vont se maintenir. Il faut dire que c'est déjà le cas pour ce mercredi après-midi. A la faveur d'une instabilité atmosphérique grandissante, avec des valeurs de MUCAPE voisines de 1000 J/Kg en plaines intérieures, de nouveaux orages sont prévus cet après-midi. Cette fois, ils concernent une grande partie de la région, qu'il s'agisse du Languedoc et du Roussillon. C'est dans l'intérieur des terres que la probabilité d'orages est la plus élevée, mais le risque est présent de partout. 

C'est probablement entre l'Ouest du Gard, l'Est de l'Hérault et les Cévennes que la probabilité de phénomènes violents est la plus significative. En effet, les orages pourront produire des pluies très intenses (supérieures à 50 mm/1h et 80 mm/3h) ce qui laisse redouter des phénomènes de ruissellements ou d'inondations de façon très localisée. Les orages sont en mesure de générer des chutes de grêle intenses, le plus souvent sous la forme de grésil pouvant recouvrir le sol par endroits (et donc engendrer de gros dégâts sur les cultures) ou très rarement de grêlons voisins de 2 cm de diamètre.

Des orages éclatent aussi entre l'Ouest de l'Hérault, l'intérieur de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. ATTENTION aussi sur ces zones, car si l'organisation des orages est moindre, on peut aussi avoir des phénomènes de très fortes pluies et de grêle. Les plaines littorales semblent moins exposées, mais à surveiller tout de même. 

Pour demain jeudi, l'activité orageuse décline partiellement mais on assiste à la reprise d'orages entre le Gard et la Lozère. IIs sont certes plus localisés que les jours précédents, mais donnent parfois de fortes pluies et de la grêle. Quelques averses orageuses peuvent aussi affecter l'intérieur de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. A partir de vendredi et surtout durant le week-end à venir, les dernières modélisations sont en faveur de la poursuite d'une forte instabilité atmosphérique. 

Les orages pourraient se multiplier avec un risque de phénomènes forts. Les zones de reliefs et le haut Languedoc semblent plus exposés que le Roussillon et les basses plaines du Languedoc. A noter que l'activité orageuse semble vouloir se maintenir la semaine prochaine également... 

Google+

Nos derniers Articles

Vers l'arrivée d'une nouvelle goutte froide...

Le semaine a débuté sous le signe de l'instabilité avec des pluies et même des orages qui ont circulé notamment entre le Languedoc et le Massif-Central. Pour la semaine à venir, nous aurons quand même une hausse des températures...

27 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Nouvelles pluies ce lundi puis retour de...

Nous venons de connaître un week-end plutôt agréable avec un ensoleillement généreux sur les plaines Méditerranéennes et des températures assez chaudes. On a atteint près de 26°C à Nîmes ce dimanche. Pour...

26 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers un retour temporaire de l'anticyclone...

L'ex marais barométrique qui vient de nous concerner s'est enfin résorbé tout en se dirigeant vers l'Anglette. On assiste au retour progressif des hautes pressions anticycloniques. Peut-on espérer que cet anticyclone s'installe durablement ? Réponse...

25 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Amélioration des conditions météorologiques...

L'été tarde à arriver cette année. Si les chaleurs parfois exceptionnelles et précoces des années précédentes étaient anormales, il est à noter que ce mois de mai 2024 pourrait être le premier sous les normales...

24 mai 2024 à 18:00

Lire la suite