Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Tendance météo pour la fin avril

Ce mardi 18 avril 2023, le contexte météorologique est caractérisé par un bloc de hautes pressions entre le Royaume-Unis et la Scandinavie. Une petite goutte froide se décroche sur la Russie actuellement, en flux d'Est/Nord-Est. Cette anomalie continentale va progresser vers la Pologne et l'Allemagne d'ici mercredi, puis sur le nord de la France pour la journée de jeudi. Les températures à 850 hPa vont s'abaisser entre -3/-4°C (environ 1500 m d'altitude)

Peut-être une bonne nouvelle au programme : certains modèles - dont GFS et CEP - voient la mise en place d'un talweg dépressionnaire sur la France pour le week-end prochain. Selon sa trajectoire, une petite dégradation est envisageable près de la Méditerranée. Pour la fin avril, nous assiterions à un important conflit de masses d'air près de la France. Au nord, nous aurions de fréquentes anomalies dépressionnaires alors que l'anticyclone devrait progresser au sud (en Méditerranée). Voici les prévisions. 

Pour demain mercredi, le soleil brille en plaine sur toute la région. De gros cumulus bourgeonnent encore en Lozère, entre l'Aubrac et la Margeride notamment, où de nouveaux orages sont attendus localement. Jeudi, le soleil domine aussi en matinée puis des passages nuageux circulent d'Ouest en Est, notamment près des reliefs Cévenols. De nouvelles averses orageuses sont attendues en cours de journée près de la Lozère. En soirée et nuit suivante, les nuages se multiplient sur le Languedoc. De petites averses sont attendues sur les Cévennes et plus localement l'Hérault. 

Vendredi matin, les nuages bas sont encore assez nombreux. Ils donnent de petites pluies près des Cévennes, trois gouttes en plaines intérieures de l'Hérault et de l'Ouest Gard. Samedi, la situation va être "à surveiller" avec on l'espère quelques précipitations. Un talweg dépressionnaire va se constituer sur la France. Il pourrait balayer de façon atténuée notre région. L'échéance est encore assez lointaine. Toutefois, des pluies sont envisagées par les principaux modèles dont GFS ci-dessous : 

Le scénario le plus probable est en faveur de pluies plus régulières sur les reliefs (durant quelques heures) mais l'activité serait atténuée sur les plaines du Languedoc et du Roussillon. Week-end par conséquent plus incertain que les précédents. Pour la semaine suivante, ce qui nous porte à la fin avril, nous devrions assister au retour PROGRESSIF des hautes pressions par le sud. Il reste difficile de savoir jusqu'où va remonter l'anticyclone

Il y a tout de même une bonne unanimité des scénarios à voir la chaleur faire son retour en Espagne et déborder par la même occasion jusqu'en Méditerranée Française pour la fin avril. Le modèle GFS voit des pointes à plus de 25°C sur nos départements : 

Google+

Nos derniers Articles

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Prévisions météo : vers une nouvelle perturbation...

1) Analyse du contexte météorologique ce 28 février et perspectives pour début mars :  L'épisode pluvio-neigeux qui a concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales est désormais terminé. Si les précipitations...

28 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Violente tramontane et tourmente près des...

1 - ANALYSE DU CONTEXTE ATMOSPHÉRIQUE CE 27 FÉVRIER 2024 Nous demeurons ce mardi sous l'influence d'un goutte froide méditerranéenne (on parle de cut-off) en progressive résorption. Elle est dédoublée d'un minimum dépressionnaire...

27 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Une semaine perturbée : nouvelles pluies...

1) DESCRIPTION DU CONTEXTE MÉTÉOROLOGIQUE ACTUEL ET A VENIR : Nous sommes actuellement sous l'influence d'un talweg dépressionnaire qui va évoluer en cut-off sur la Méditerranée : il s'agit d'une goutte froide faiblement dépressionnaire...

26 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite