Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Tempête prévue sur la France dans la nuit de mercredi à jeudi : jusqu'à 170 km/h possibles !

Une tempête de forte intensité est susceptible de se produire entre la nuit de mercredi à jeudi et, à minima, la matinée de jeudi. Les départements Français les plus exposés se situent d'une part en Bretagne, mais possiblement sur toutes les côtés de la Manche. Les modèles de prévision ne sont pas encore en accord sur la trajectoire exacte du minimum dépressionnaire, mais tous renforcent le dynamisme du creusement dépressionnaire, avec une pression atmosphérique pouvant s'abaisser autour de 950 hPa. 

Le modèle CEP qui vient de s'actualiser propose un creusement dépressionnaire proche de 951/952 hPa circulant dans la Manche, au sud des côtés du Royaume-Unis (voir carte ci-dessous). On retrouve un net resserrement isobarique (des courbes de pression) entre la Bretagne, la Normande et le Nord-Pas de Calais, ce qui correspond aux zones où le vent devrait être très violent. Ce modèle voient des pointes à 160/170 km/h sur le littoral du Finistère, 120 à 140 km/h dans l'intérieur de la Bretagne ainsi que sur les littoraux de la Manche. 

Concernant le modèle GFS, la dépression est encore plus dynamique puisque les pressions atmosphériques s'abaissent vers 948/949 hPa. Il y a toutefois une différence notable : le creux dépressionnaire (zone où la pression est la plus basse) circule facilement 100 à 150 km plus au nord que sur le modèle CEP, dans les terres du Royaume-Unis. Dans ce scénario, la tempête reste de forte intensité mais un très léger cran en-dessous de ce que voit CEP : 150/160 km/h sur le littoral du Finistère (secteurs exposés) et plutôt 100 à 120 km/h dans les terres, ce qui est significatif mais moindre que sur le modèle Européen. 

Le modèle UKMO est quant à lui plus proche de la version CEP, avec un minimum dépressionnaire voisin de 950/951 hPa qui passe au sud des côtes du Royaume-Unis. Il propose alors des rafales de vent assez similaires à CEP (voir plus haut) avec des pointes > 160 km/h sur le littoral Breton, 120/140 km/h sur les côtés de la Manque. Ci-dessous, vous pouvez voir sur la carte de gauche le modèle GFS et sur la carte de droite le modèle UKMO (différenciation de l'emplacement du minimum dépressionnaire) : 

Les autres modèles secondaires proposent souvent un scénario intermédiaire entre GFS et CEP, avec un minimum proche des côtes du Royaume-Unis. C'est à cette heure le scénario retenu par notre équipe de prévisionnistes. Concrètement, à quoi s'attendre ? Le vent d'Ouest à Sud-Ouest va se renforcer très nettement en Bretagne dès le milieu de nuit de mercredi à jeudi, en débordant éventuellement vers la Loire-Atlantique (plus incertain). Les rafales pourraient atteindre 110 à 130 km/h dans les terres, localement plus de 140 km/h, et fréquemment 140 à 150 km/h en bord de mer, localement 160/170 km/h sur le Finistère. 

Entre la deuxième partie de nuit et la matinée de jeudi, la tempête glisse sur tous les départements qui bordent la Manche. Sur le département de la Manche, on peut aussi enregistrer des rafales > 150 km/h ! Ailleurs, des côtes Normandes à celles du Pas de Calais, les rafales affectent surtout le bord de mer avec des pointes pouvant atteindre 100 à 120 km/h, loc. 130 km/h mais semblent décélérer rapidement à mesure que l'on entre dans les terres (autour de 100 km/h)

Cette tempête est donc d'intensité remarquable, susceptible d'engendrer des dégâts importants. Elle est toutefois un net cran en dessous - qu'il s'agisse de l'intensité ou de l'étendue - de celles observées en 1999 ou plus dernièrement de Klaus en 2010. Une grande vigilance s'impose, d'autant que les sols sont très humides dans l'Ouest de la France, ce qui peut favoriser le déracinement de la végétation. A suivre, d'autant qu'une nouvelle tempête est probable en fin de semaine

Google+

Nos derniers Articles

Vers la première vague de chaleur de la...

Outre la vague d'orages qui semble se confirmer sur de nombreuses régions Françaises autour du 20 juin, nos services surveillent la fin juin qui pourrait être marquée par la première vague de chaleur de la saison estivale.  1) Analyse météorologique...

15 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Forte instabilité avec orages autour du...

L'été n'est toujours pas là. Plus encore, outre la petite dégradation en cours sur l'Est du Languedoc et la Lozère, nous confirmons la mise en place d'une nouvelle vague d'orages autour du 20 juin sur de nombreuses régions Françaises....

14 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers de nouveaux orages autour du 20 juin...

Une dégradation de faible intensité est attendue entre demain vendredi et samedi matin. Elle va concerner surtout l'Est du Languedoc, les Cévennes et la Lozère. Pour la suite, nos météorologues surveillent d'ores et déjà la...

13 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Tendance météo pour la deuxième moitié de...

Nous approchons de la mi-juin. La plupart des agglomérations de notre région n'ont pas encore atteint le seuil symbolique des 30°C. Quelles-sont les tendances météorologiques pour la deuxième quinzaine de juin ? On vous détaille ci-dessous...

12 juin 2024 à 18:00

Lire la suite