Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Risque d'orages en fin de semaine : fortes pluies et grêle

Le risque d'orages forts se confirme pour la fin de semaine. Ils ne seront pas généralisés mais vont s'accompner de fortes pluies et de chutes de grêle localement intenses. 

1) Un contexte météorologique qui s'améliore lentement 

Nous demeurons ce 21 mai sous l'influence d'un marais barométrique étendu sur toute la France. Il s'agit d'un contexte météo où les pressions ne sont ni vraiment anticycloniques, ni vraiment dépressionnaires. Au sein de cette poche de pressions atmosphériques voisines de 1013 hPa, le flux est peu dynamique. Cela explique pourquoi les déclenchements orageux sont peu organisés, en l'absence de forçage atmosphérique structuré.

Entre jeudi et vendredi, une accentuation du dynamisme est attendu sur la France avec la mise en place d'un petit talweg dépressionnaire peu mobile. L'instabilité atmosphérique va alors augmenter. Cela explique pourquoi les orages s'annoncent plus nombreux et plus forts. Par contre, bonne nouvelle : on espère le retour AU MOINS TEMPORAIRE de l'anticyclone à compter du week-end prochain. Voici nos dernières prévisions. 

2) Votre météo ce mercredi : orages localisés en journée, puis des averses orageuses la nuit suivante sur de vastes zones ?

La situation météorologique reste instable cette semaine. Ce mercredi, la matinée est calme. On prévoit la mise en place d'orages l'après-midi sur les reliefs des Pyrénées, plus localement sur le nord de la Lozère entre l'Aubrac et la Margeride. Ces orages sont plus localisés que les jours précédents. Les averses finissent leur course sur les plaines du Roussillon, en perdant de leur intensité. Une anomalie dépressionnaire peu virulente va balayer notre région d'Ouest en Est dans la nuit de mercredi à jeudi. 

Cette anomalie sera à l'origine d'une extension du risque orageux vers les plaines, avec des averses ou orages possibles d'abord entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude, puis plus tardivement dans la nuit entre l'Hérault, le Gard et les Cévennes/Lozère. Ces orages ne présentent pas de sévérité particulière, mais peuvent donner parfois de bonnes pluies (5 à 10 mm en peu de temps) ainsi qu'un risque isolé de petite grêle (grésil). Prévisions à affiner d'ici demain. 

Jeudi : attention aux orages qui peuvent s'avérer parfois forts 

Ce jeudi, notre région se trouve "en fond de talweg dépressionnaire". Plusieurs petites anomalies dépressionnaires se succèdent, sans réelle organisation, au sein d'une masse d'air qui va fortement s'instabiliser sur l'Est du Languedoc particulièrement. En effet, notre région sera coupée en deux pour cette journée. Entre la plaine du Roussillon, l'Aude et l'Ouest de l'Hérault, la tramontane va se lever à 30 ou 40 km/h, parfois 45 km/h, inhibant tout potentiel orageux. Quelques cellules orageuses peuvent se former par contre près des Pyrénées (en montagne). 

Le vent est beaucoup plus faible sur l'Est de l'Hérault et le Gard, dans une atmosphère qui se montre rapidement lourde. Les valeurs de MUCAPE pourraient augmenter à 1000 J/kg, parfois plus encore, dans l'intérieur du Gard. Des orages localisés mais susceptibles de produire de fortes pluies et chutes de grêle sont possibles sur ces zones. Ils peuvent concerner aussi bien les plaines que les reliefs. La délimitation de la zone à risque reste à affiner avec exactitude mais les plaines du Pic Saint-Loup, Vidourle, Gardonnenque, Uzès et Cèze semblent les plus exposées, peut-être Nîmes/Vaunage par ailleurs. Bref, à ajuster ! 

4) Un vendredi également bien instable 

Ne vous attendez pas au retour du beau temps avant le week-end. La journée de vendredi semble également instable, avec des orages cette fois plus étendus qui pourraient se produire sur une grande partie de la région. On espère une raréfaction des orages pour le week-end avec le retour d'un soleil plus généreux et de températures modérément hautes, sans caractère exceptionnel. 

Google+

Contactez nos services météo pour plus d'informations

Nos derniers Articles

Vers un premier pic de très fortes chaleurs...

La prévisibilité pour la semaine à venir reste médiocre en raison du passage de plusieurs anomalies dépressionnaires à proximité de la France. Toutefois, les dernières modélisations sont en faveur d'une réduction...

24 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

goutte froide dépressionnaire : entre incertitudes...

Nous entrons dans une période où la fiabilité des prévisions météorologiques est médiocre. Pourquoi ? En raison de la présence de petites gouttes froides dépressionnaire entre l'Angleterre, la France et le proche Atlantique,...

23 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Programme météo pour cette dernière semaine...

Fin juin, le beau temps a toujours du mal à s'installer. Les modèles de prévision hésitent encore pour les prochains jours et même s'ils sont un peu plus "estivaux" que lors des précédentes actualisations, ça reste encore bien...

22 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Méteo en France : vers un été pourri ?

Vous êtes nombreuses et nombreux à nous solliciter avec la même question : à quand l'arrivée du plein été en France ? Il faut dire que les perturbations s'enchaînent depuis de nombreuses semaines en France, avec des températures...

21 juin 2024 à 18:00

Lire la suite