Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Risque d'orages diluviens sur l'Hérault, le Gard et les Cévennes

Les prévisionnistes de Météo Languedoc surveillent attention la situation météorologique pour la deuxième partie de nuit prochaine et la journée de demain samedi. Il existe un risque significatif d'orages peu mobiles - ou même rétrogrades - avec des pluies potentiellement très conséquentes. Les zones les plus exposées par ce risque se situent entre les plaines de l'Est de l'Hérault, les plaines du Gard, les Cévennes ainsi qu'en limite sud de l'Ardèche et de la Lozère. Avant d'entrer dans les détails, il est nécessaire de communiquer sur un fait important : LE RISQUE D'ORAGES DILUVIENS n'est pas certain et il est impossible de prévoir où cela va se produire avec exactitude. 

C'est pourquoi nous allons nous efforcer, au sein de cet article, à vous décrire les principaux scénarios et les conséquences éventuelles que cela peut engendrer. L'étape première : l'analyse du contexte synoptique. Nous assistons actuellement à la mise en place d'un talweg dépressionnaire entre l'Irlande et le Portugal. Ce dernier est une illusion pour la dégradation à venir, car il est trop loin pour vraiment nous affecter. C'est en réalité une méso-dépression (goutte froide dépressionnaire de petite taille) qui va nous impacter sournoisement, en se centrant en fin de nuit prochaine et demain samedi sur les Baléares puis en remontant vers le golfe du Lion

On retrouve cette petite dépression sur la carte ci-dessous au niveau des Baléares (1008 avec la lettre "L"  = cela correspond à la pression atmosphérique). Elle va projeter une anomalie de basse tropopause jusqu'au Languedoc et la Provence, assez peu dynamique. Cette anomalie va glisser dans de l'air très doux et humide dans les basses-couches de l'atmosphère : les valeurs de Thêta E à 850 hPa pourraient atteindre les +56/+58°C. Dans ce contexte, la masse d'air va se doter d'une instabilité atmosphérique assez modérée/soutenue, surtout entre l'Est de l'Hérault et le Gard, où les valeurs de MUCAPE vont atteindre 800 à 1000 J/kg

A notre sens, il y a deux scénarios principaux envisagés par nos services. Commençons par le "plus soft" (et on considère qu'il a 50% de probabilité de se produire). Il se pourrait que l'activité pluvio-orageuse positionnée au large (en mer Méditerranée) inhibe - c'est à dire SUPPRIME - la convection (les orages) en aval du flux directeur. En effet, si l'activité pluvio-orageuse est forte en mer, le flux de sud va propager le voile nuageux épais issu des orages méditerranéens vers le nord, en direction des terres. On parle alors d'enclumes. Si les enclumes nuageuses nous atteignent, les orages auront plus de mal à se constituer sur nos secteurs et l'on assistera plutôt à des pluies orageuses très bénéfiques et ordinaires. C'est un scénario qui a gagné du terrain sur les modélisations de ce matin (d'où le 50% de probabilité à l'heure actuelle). On pourrait quand même avoir un phénomène fort, plutôt sur les plaines littorales. Ce scénario est illustré ci-dessous (forts orages en bord de mer, pluies davantage modestes dans les terres). 

Le deuxième scénario est plus préoccupant. Il s'agit d'une configuration où l'activité précipitante est faible en mer, en raison de jet de basses-couches très puissant (rafales de vent > 100 km/h au large). Dans ce contexte, la convergence des vents se fait nettement plus loin vers le nord, en plein dans l'intérieur des terres sur les zones évoquées en début d'article. Dans ce contexte, on se retrouve avec un risque d'orages stationnaires et rétrogrades, pouvant donner des cumuls importants : 100 à 200 mm en quelques heures, parfois plus de 250 mm sur certains scénarios. Objectivement, nous trouvons que le risque a diminué comparativement aux actualisations d'hier, mais c'est relatif... car une bonne moitié des scénarios maintiennent cette option et qu'en cette période de l'année, nous savons que la situation est propice.

Des scénarios hybriques sont aussi présents, avec des orages peu mobiles, pouvant aussi donner une trombe/tornade vers la plaine littorale, de la grêle et des cumuls de 50 à 100 mm en peu de temps, loc. 120/150 mm. Les conséquences seraient alors moindres que dans le scénario le plus fort mais cela resterait sérieux, surtout si cela touche des zones urbaines (vulnérables aux ruissellements). Dans tous les cas, la vigilance est de mise entre le milieu de nuit prochaine et demain fin de journée. Il s'agit de la première situation à risque de la saison ! Si le scénario le plus fort se produit, on pourra observer des ruissellements très intenses par endroits, ou de la crue éclair, avec risque de dommages sur les biens et les personnes, d'où la notion de grande vigilance qui ressort de notre communication. Le modèle SWISS ci-dessous insiste sur ce potentiel diluvien sur le piémont des Cévennes. 

Là encore, il est primordial de retenir l'idée de possibles gros cumuls, sans regarder au kilomètre près où le modèle voit le gros orage. Cela change à chaque actualisation... ! La situation sera à suivre en temps réel sur Météo Languedoc. Des surprises sont à prévoir. Elles engendreront certainementdde nouveaux ajustements. Nous espérons que cet article vous a bien expliqué les particularités de l'épisode à venir. 

 

Google+

Nos derniers Articles

Nouvelles pluies ce jeudi : jusqu'à 30 mm...

De nouvelles précipitations sont attendues dès la nuit prochaine et demain jeudi sur nos régions Méditerrannéennes. Si elles s'annoncent assez faibles entre le Roussillon et l'Ouest du Languedoc, elles pourraient finalement s'avérer copieuses...

19 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Pluies orageuses avant la mise en place...

Il fait chaud ce mardi, notamment aux abords du Rhône où les thermomètres se sont envolés jusqu'à 33°C. Nos services confirment un temps instable pour la deuxième partie de semaine, avec des pluies et des orages accompagnés de sable....

18 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Pluies sableuses cette semaine avant l'arrivée...

Une dégradation attendue entre le 20 et le 21 juin va s'accompagner d'averses, de pluies et parfois même d'orages. On en a déjà parlé mais ces pluies vont s'accompagner de sable. Par ailleurs, cette dégradation sera ensuite relayée...

17 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Risque d'orages puis fortes chaleurs pour...

Nous venons de passer la mi-juin et pour le moment, les températures se situent 1°C sous les normales saisonnières pour ce mois. Une anomalie négative qui devrait être compensée par l'accentuation des chaleurs dès la semaine à venir....

16 juin 2024 à 18:00

Lire la suite