Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Retour de l'Hiver : baisse des températures, pluies et neige à basse altitude ?

La baisse des températures s'est déjà bien amorcée et ce n'est qu'un début puisque nos prévisionnistes surveillent d'ores et déjà une nouvelle goutte froide pour le début de semaine à venir - cette fois en flux de Nord-Est. Outre les températures quasiment hivernales, la tendance va tendre à s'humidifier... sans surprise (c'est évoqué depuis bien une semaine dans nos articles).

1) La goutte froide sur un axe Pologne - Allemagne - France : mise en place du flux continental 

A l'approche du week-end, la France se situe au carrefour de deux influences principales. Un anticyclone est présent à l'Ouest, en plein Atlantique, entre le nord des Açores et l'Islande. Dans le même temps, une coulée froide et dépressionnaire est en cours entre la Scandinavie, l'Europe Centrale et l'Italie. La tendance évoquée hier est confirmée : l'anticyclone va migrer vers la Scandinavie, le schéma hivernal par excellence pour l'Europe dont notre pays. 

La situation est donc à surveiller en début de semaine prochaine en raison de cette deuxième goutte froide qui va cette fois traverser toute l'Europe pour finir sa course sur nos régions Méditerranéennes. Il s'agit clairement d'un schéma météorologique qui aurait donné de la neige en plaine en plein coeur de l'hiver... La trajectoire et le dynamisme restent à affiner. Nous soulignons enfin que de nouvelles anomalies dépressionnaires devraient nous atteindre fin avril, cette fois via le proche Atlantique. Après le froid... on pourrait avoir de l'eau (ou de la neige selon l'altitude). 

2) Enjeux et incertitudes pour cette goutte froide en début de semaine :

Tout d'abord, un petit mot qui résume la fin de semaine et le week-end à venir. Il va faire globalement soleil sur nos plaines, avec du mistral et de la tramontane. Les températures sont fraîches, mais n'ont rien d'exceptionnelles en soit. On va même s'approcher des 17/18°C sur l'Est du Languedoc et jusqu'à 20°C sur le Roussillon. Plutôt 5 ou 6°C au maximum sur les plateaux Lozériens. C'est frais pour une fin avril, mais ce n'est pas hivernal pour autant. 

Pour le début de semaine, on voit que la goutte froide va atteindre notre région entre lundi et mardi matin. Pour le moment - mais cela peut encore bouger - la trajectoire semble se faire entre la Suisse et le Languedoc-Roussillon, notre région. C'est assez bien vu de ce côté-là. Il ne serait pas étonnant qu'un retour d'Est pluvieux s'organise autour de la Méditerranée entre lundi et mardi, mais il est difficile d'en connaître son étendue pour le moment. De la même façon que selon le timing, il faut s'attendre à voir la neige tomber très bas sur le Haut Languedoc notamment, exposé au mistral noir (300/400 m possiblement). Certains modèles voient la goutte froide passer sur nous : cela donne un petit retour d'Est (faiblement précipitant) alors que d'autres voient la goutte froide passer un peu plus au nord, sur le Massif-Central, ce qui permet à une petite dépression de se constituer sur nos côtes et donc ce qui augmente le potentiel précipitant. Ceci est à affiner ! 

3) Le risque de gel, dans tout ça ? 

Les médias communiquent à coup de grand catastrophisme quant à une hypothétique vague de froid dévastateur pour l'agriculture. La réalité est tout autre : la goutte froide semble engendrer un temps bien nuageux - possiblement pluvieux - et avec du vent sur la plupart des bassins agricoles. Cela ne veut pas dire qu'une petite gelée blanche n'est pas possible ici ou là, dans les secteurs très exposés, mais nous sommes loin des scénarios catastrophes observés par exemple ces dernières années, dont avril 2021 ! A surveiller, sans dramatiser.

Le fait marquant sont les températures générales en journée qui pourraient rester très basses temporairement la semaine prochaine sous l'effet des nuages, des précipitations et du vent noir (mistral + tramontane). On peut se retrouver avec une journée à 10/12°C sur nos plaines méditerranéennes selon comment cela s'ajuste, ce qui est déjà plus inhabituel fin avril. 

4) La suite d'avril : frais mais surtout humide ? 

Les modèles commencent à avancer vers ce scénario à savoir la reprise d'anomalies dépressionnaires sur le proche Atlantique. Cela pourrait maintenir une fraîcheur relative, surtout sur le nord de la France, alors que de l'humidité se déclencherait sur le sud de la France, côté Méditerranée. Ce n'est donc pas encore certain, mais nous avons tendance à penser que de nouvelles pluies (significatives) sont probables fin avril/début mai sur la région et l'on espère que le Roussillon sera concerné (option possible !). 

Comme toujours, l'emplacement de la dépression aura pour conséquence de fixer l'extension et l'intensité des pluies. A suivre sur Météo Languedoc... 

 

Google+

Contactez nos services météo pour plus d'informations

Nos derniers Articles

Risque d'orages forts cette semaine avec...

La situation météorologique va être à suivre cette semaine avec une nouvelle accentuation du risque d'orages en fin de semaine. Ces derniers pourront produire de fortes pluies et des chutes de grêle conséquents sur une partie de notre région....

20 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers de nouveaux orages cette semaine !

Ce mois de mai 2024 est remarquablement instable sur la France avec des précipitations souvent excédentaires. Pour la semaine à venir, nos services météorologiques confirment la mise en place de nouveaux orages parfois forts. Ils ne toucheront pas...

19 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

A quand le retour du beau temps ?

Des orages parfois forts ont concerné le département du Gard ce samedi. Les cumuls atteignent 43 mm à Uzès, où les vignobles ont été impactés par de nouvelles chutes de grêle. Vous êtes nombreux à nous poser...

18 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Orages localement violents ce vendredi !

Nous sommes dans une période particulièrement instable. Une goutte froide stagne actuellement sur le Golfe de Gascogne entre France et Espagne. Elle draine de l'air marin relativement doux et humide près du sol tandis que l'air frais persiste en altitude. Ce...

17 mai 2024 à 14:00

Lire la suite