Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Quelle tendance pour la suite du printemps ?

Le mois de mars s'est terminé comme il avait commencé : sous la pluie. Du moins, ce constat vaut surtout pour une moitié Est de la région avec malheureusement des précipitations qui sont restées bien rares plus à l'Ouest. En effet, quelques chiffres qui permettent de mieux comprendre la disparité importante au sein de notre région. La station de Nîmes a fini le mois avec 250,4 mm soit un excédent de 460% ! Le Mont-Aigoual montre un excédent de 275% avec un cumul de 514 mm sur le mois. Il en est de même pour Montpellier avec 120 mm (+190%).

Maintenant, si on va plus à l'Ouest, les cumuls sont en nette baisse. La station de Béziers-Vias enregistre 68 mm ce qui reste excédentaire de 64% et malheureusement, Perpignan n'est qu'à 32 mm soit un déficit de 38%. Les secteurs qui avaient le plus besoin de pluie sont ceux qui en ont eu le moins. Cela va-t-il durer ou la situation va enfin se débloquer ? Voici notre analyse.


Cartes : EFFIS / ECMWF

Ci-dessus, nous avons deux cartes du modèle saisonnier du centre Européen ECMWF. La carte de gauche représente l'anomalie de pluie pour le mois d'avril tandis que la carte de droite est celle du mois de mai. Avant tout, il faut noter que ce modèle avait bien vu cette période très pluvieuse pour ce mois de mars. Cela reste un modèle saisonnier à long terme. Il ne permettait pas de dire précisément s'il allait plus pleuvoir à Nîmes, Montpellier ou Perpignan mais le signal pluvieux était bien modélisé autour de la Méditerranée.

En regardant ces cartes pour les deux prochains mois, le constat est assez simple. L'anomalie positive de pluie (en bleue) devrait persister sur l'ensemble de la France durant ce printemps. Cela pourrait devenir remarquable sur certaines régions mais si ce scénario est le bon, il faut s'attendre à une succession de perturbations durant l'ensemble du printemps. Attention tout de même : un signal anormalement pluvieux ne signifie pas qu'il va pleuvoir tous les jours. Prenez une moyenne de 55 mm à Montpellier pour avril. S'il tombe 70 mm en 24h suivi de 29 jours de temps sec et ensoleillé, le modèle aura vu juste avec une pluviométrie excédentaire. À l'inverse, il pourrait tomber 1 mm tous les jours que nous serions en déficit. Il faut bien prendre en considération ce ressenti.


Carte : EFFIS / ECMWF

Qui dit pluie, dit flux d'Ouest à Sud-Ouest perturbé. Ainsi, il est très probable d'avoir des températures globalement douces pour ce printemps. Le risque d'avoir des gelées tardives parait très faibles voire nulles dans ce régime perturbé. Des périodes plus fraiches sont possibles à l'arrière des perturbations mais sans excès tandis que des pics de douceur ne sont pas exclus entre deux perturbations.

En conclusion, le mois de mars pourrait bien être seulement le premier mois de ce qui nous attend pour ce printemps 2024. Il n'est pas possible de dire si la situation va se débloquer dans les Pyrénées-Orientales. Malheureusement, certains signaux de sécheresse sur l'Espagne ne sont pas très favorables et pourraient montrer une tendance pluvieuse encore une fois sur l'Est de la région. Cela restera à affiner progressivement.

Google+

Nos derniers Articles

Vers une semaine très chaude : près de 40°C...

La chaleur a été modérée ce lundi mais la hausse des températures va s'amorcer plus franchement dès ce mardi. Le pic de chaleur est attendu en fin de semaine, avec des maximales qui pourraient largement dépasser les 35°C sur nos...

15 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite

Fortes chaleurs la semaine prochaine : jusqu'à...

Notre année 2024 est bien plus respirable. Après un printemps bien arrosé, nous craignions un retour de bâtons pour cette période estivale mais les modèles saisonniers n'ont pas cessé de faire machine arrière avec des prévisions...

14 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite

Point météo pour la semaine à venir : un...

Ce week-end des 13 & 14 juillet est estival près des régions Méditerranéennes, sans excès. Il fait beau et modérément chaud. Nos prévisionnistes surveillent un risque orageux localisé près des reliefs lundi...

13 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers une semaine estivale avec du soleil...

Les orages ont été violents ces dernières 24h sur l'Aveyron, la Lozère et une partie du Gard où de fortes pluies et d'importantes chutes de grêle ont été observées. Nos regards se tournent désormais vers le week-end...

12 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite