Météo Languedoc
Prévisions et suivi en temps réel

Possibles chutes de neige jusqu'en plaine en soirée et nuit prochaine : toujours des incertitudes

Le contexte météorologique est actuellement caractérisé par un bloc de bas-géopotentiels entre la Scandinavie et la France. La nuit a été très froide, notamment sur le Languedoc, avec des minimales de -3/-5°C sur de vastes zones de plaine, parfois -6/-8°C dans les bas-fonds et jusqu'à -10°C localement. En Lozère, les minimales se sont abaissées à -15°C sur les plateaux. Nous sommes au paroxysme de cet épisode de froid. Désormais, nos regards se tournent vers la fin de journée, soirée et nuit prochaine.

Un épisode neigeux est probable temporairement jusqu'en plaines, bien qu'il subsiste des incertitudes. En soirée, deux petites dépressions vont se constituer : l'une sur le golfe de Gascogne (994 hPa en son cœur) et l'autre dans le golfe du Lion (997/998 hPa). Ces deux méso-dépressions sont un peu en concurrence, ce qui explique pourquoi les modèles patinent sur les quantités précipitantes à venir. Ci-dessous, voici la modélisation synoptique de GFS pour la soirée et nuit à venir : 

Cette synoptique n'est pas un cas d'école pour la neige sur nos régions, ce qui oblige à rester prudents. Toutefois, l'anomalie dépressionnaire qui va glisser de l'Atlantique vers la Méditerranée semble assez bien phasée avec l'air froid. Un concours de circonstances qui donne des possibilités neigeuses essentiellement sur l'arrière-pays de l'Hérault et les plaines du Gard. Premier constat : il est difficile de savoir où le tampon pluvio-neigeux va se situer. Certains modèles voient la neige tomber au nord d'une ligne Pic Saint-Loup / Gardonnenque / Uzège alors que d'autres voient les flocons concerner Montpellier et Nîmes. Voici les dernières prévisions de ce lundi matin.

Le ciel va franchement se voiler entre la mi-journée et le milieu d'après-midi. La précocité de ce voile nuageux va conditionner la hausse des températures pour l'après-midi. Globalement, les modèles voient jusqu'à +5 ou +6°C sur les plaines de l'Hérault et du Gard. Si cela se voile plus tôt, ce sera 1°C de moins (ce qui a une importance). En altitude, la température à 850 hPa atteint encore -2°C sur l'Est de l'Hérault et le Gard en début de soirée, -3°C en limite des Cévennes et de l'Ardèche. En fin de journée, des précipitations arrivent de l'Ouest. Elles vont se transformer en neige sur les Hauts-Cantons au-dessus de 200/300 m temporairement. Le Haut-Minervois, l'Espinouse, le Caroux, le haut fleuve de l'Hérault peuvent être touchés, peut-être même Lodève. 

Sur l'Ouest de l'Hérault, le redoux est rapide. Il neige aussi en Aveyron à toutes altitudes. En soirée, les précipitations gagnent l'ensemble de l'Est de l'Hérault et le département du Gard. Selon les derniers scénarios, le dynamisme est revu à la hausse. Cela a deux conséquences : des précipitations plus "intenses" mais aussi un redoux en altitude plus "marqué" (relativement). Dans ce contexte, la situation est très incertaine. Des chutes de neige lourdes sont possibles au moins pendant 2 ou 3h sur les plaines du Pic Saint-Loup, du val de Londres, de la moyenne/haute Gardonnenque, nord de l'Uzège. Les flocons sont alors possibles dès Montpellier et Nîmes, temporairement. On note le renforcement du mistral noir (à 30/35 km/h en rafales) ce qui entraîne généralement de bonnes surprises sur la limite P/N.

En cours de nuit, le redoux pousse en altitude (0°C à 850 hPa vers 23h sur Nîmes, 01h sur Uzès, 04h du matin sur Barjac). Si les précipitations sont régulières, l'isothermie peut se maintenir sur 1/3 nord du Gard. Sur ces secteurs, une nuit de neige est probable (au nord d'Alès, près de Barjac, du Mont-Bouquet ou de Lussan). Concernant les cumuls de neige, c'est bien évidemment très délicat de se prononcer. Dans les scénarios les plus optimistes de ce matin (CEP et GFS sont en accord à ce sujet) nous aurions un saupoudrage sur les collines Nîmoises et au nord immédiat de Montpellier, 1 à 2 cm sur les basses plaines au nord de ces agglomérations, rapidement 3 ou 4 cm sur les hauteurs à 200/250 m, peut-être 5 cm près d'Alès. Sur les plateaux habituellement exposés (Bouquet, Lussan, Vallerargues, proches de Barjac) il n'est pas écarté d'avoir jusqu'à 5 à 10 cm de neige vers 300 m d'altitude. Ci-dessous, voici la couche de neige au sol prévue par le modèle CEP. 

Variables d'ajustements et possibilités : c'est une situation assez "batarde". En effet, tout va dépendre de l'isothermie sur nos plaines (caractérisée par la propagation de l'air froid de l'altitude vers les plaines au travers des précipitations). Si l'isothermie fonctionne bien, on peut facilement avoir des cumuls neigeux + conséquents que ce que l'on annonce en plaines intérieures, et sur des zones plus vastes (scénario NON RETENU, mais surveillé attentivement). De la même façon, des précipitations plus faibles peuvent enrayer le dynamisme isothermique. Ce qui irait alors dans le sens d'une neige ne tenant pas au sol sous 200/300 m d'altitude ou, pire encore, de pluie froide en plaines. Le scénario intermédiaire a été retenu, SANS CERTITUDE toutefois. 

Google+

Nos derniers Articles

Mise en place d'un flux d'Est froid sur...

Alors qu'une phase de redoux s'est amorcée sur la France et une bonne partie de l'Europe, dont le paroxysme va se manifester en fin de semaine/week-end sur le bassin Méditerranéen, nos services surveillent d'ores et déjà la semaine prochaine qui...

01 févr. 2023 à 18:00

Lire la suite

Le redoux avant une vague de froid sur l'Europe...

La phase de redoux qui a débuté le 30 janvier 2023 sur la France se confirme à minima pour la semaine entière à venir. Les températures vont progressivement passer au-dessus des normales saisonnières, particulièrement près...

31 janv. 2023 à 18:00

Lire la suite

Le redoux est confirmé en France dans les...

Une phase de redoux débute ce lundi 30 janvier 2023 sur la France. En effet, le flux d'Est qui nous a concerné les jours précédents s'est résorbé. Désormais, les hautes pressions anticycloniques - qui ont des racines Açoriennes...

30 janv. 2023 à 18:00

Lire la suite

Gelées parfois fortes ce lundi avant un...

Voilà dix jours que la France connaît des températures inférieures aux normales saisonnières. Les écarts - toujours en rapport aux normes - sont toutefois peu significatifs (-2°C environ sur notre région) ce qui ne contrebalance...

29 janv. 2023 à 18:00

Lire la suite