Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Point complet sur le risque de neige en plaines

L'échéance se rapproche et nous entrons dans les prévisions plus affinées. Toutefois, il faut garder à l'esprit que la prévisibilité de la neige, plus particulièrement dans notre région reste toujours très moyenne et ce, même à très court terme. En effet, notre situation géographique impose une conjonction parfaite de plusieurs paramètres. Il suffit d'un grain de sable pour enrayer la machine et se retrouver avec un temps sec ou bien avec de la pluie. C'est déjà arrivé par le passé et cela arrivera encore plusieurs fois.

Pour autant, il y a des signes qui ne trompent pas. La situation à l'échelle de l'Europe est tout ce qu'il y a de plus classique. Nous avons des hautes pressions s'étirant de l'Écosse à la Scandinavie, ouvrant un flux d'Est continental sur la France avec le fameux "Moscou-Paris". Dans le même temps, une goutte froide circule sur le Sud de la France tout en étant relayée par une dépression Méditerranéenne. Un schéma que nous avons déjà eu il y a quelques années, notamment en mars 2010 (février 2018 aussi bien qu'un peu différent).

Quand on voit ce système se mettre en place, cette mécanique si précise, on ne peut s'empêcher de penser que les conséquences seront à la hauteur de la difficulté d'avoir ce type de régime météo. Oui mais voilà, il faut maintenant zoomer sur le pourtour Méditerranéen pour déterminer les détails qui feront la différence (vent, températures, précipitations, dépression de méso-échelle).

Un des éléments importants est le vent de basses couches. Ce dimanche, mistral et tramontane souffleront violemment dans leurs couloirs avec des rafales qui pourront atteindre 110 à 130 km/h. Ce vent se maintiendra lundi avec des rafales de 40 à 60 km/h. Pour le mistral (par exemple), on parle de mistral noir. Pourquoi ? Car ce vent qui habituellement assèche la masse d'air n'a pas cet effet ici et laisse la pluie remonter de mer. Au contraire, il est primordial pour espérer la neige car il favorise le maintien de températures basses ainsi que l'isothermie.

Avec l'arrivée de la goutte froide, nous aurons suffisamment d'air froid en altitude. Au sol, les températures s'annoncent basses également et seront donc du mal à grimper avec le vent. Comme illustrée ci-dessus, la dépression sera en mer entre Corse et Continent. Trop éloignée pour nous apporter de la douceur, cela pourrait suffire pour nous apporter de l'humidité sous la forme d'un retour d'Est qui prendra naissance dimanche en fin de journée sur la PACA. Il devrait gagner le Gard dans la nuit de dimanche à lundi puis l'Est de l'Hérault d'ici lundi matin.

Tout en gardant à l'esprit que la fiabilité reste moyenne, nous privilégions un scénario neigeux dès la nuit de dimanche à lundi sur l'ensemble du Gard. Oui, il pourrait bien neiger sur tout le département, à toutes altitudes. La neige pourrait avoir du mal à tenir sur l'extrême littoral bien que le vent de terre pourrait favoriser cette tenue. De nombreuses incertitudes sont présentes. Certains scénarios font durer la neige sur le Gard tandis que d'autres font s'éloigner les flocons sur l'Hérault tout en faiblissant. Cela sera à suivre en temps-réel.

Ci-dessus, il s'agit de la carte d'accumulation de neige selon le modèle Arome d'ici lundi 10h du matin. On voit bien que 100% du Gard est concerné ainsi que l'extrême Est de l'Hérault. Notez bien que le modèle (de ce midi mais les autres actualisations sont très proches) s'arrête à 10h du matin et que l'épisode est loin d'être terminé. En effet, les précipitations (peut-être de manière irrégulière) pourraient bien persister en journée de lundi. De nouvelles averses de neige pourraient même remonter de mer mardi matin.

La limite pluie-neige pourrait légèrement remonter mardi avec des flocons dès 200 ou 300 mètres d'altitude mais là encore cela peut évoluer avec des températures qui pourraient être plus basses en cas de neige au sol. Ce qu'il faut retenir, c'est que le risque de neige en plaines se confirme dès la nuit de dimanche à lundi par la vallée-du-Rhône et le Gard. Il devrait ensuite gagner l'Est de l'Hérault. Le reste de la région (Ouest 34, 11, 66) pourrait aussi être concernée en journée de lundi ainsi qu'en début de journée de mardi mais les incertitudes sont nombreuses. A suivre avec passion !

Google+

Nos derniers Articles

Très fortes chaleurs avant un risque d'orages...

La chaleur s'accentue avec un pic attendu au cours des prochaines 72h. Nous devrions d'ailleurs nous approcher des 40°C sur les départements qui bordent la basse vallée du Rhône : le Gard, le sud Ardèche/Drôme, le Vaucluse ou encore le nord des...

17 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite

Jusqu'à 40°C entre Languedoc et Provence...

Il a déjà fait chaud ce mardi et ce n'est qu'un début puisqu'un épisode caniculaire se confirme UNIQUEMENT sur nos régions Méditerrannéennes. C'est à dire que pendant que nous serons proches des 40°C, le reste de la France...

16 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers une semaine très chaude : près de 40°C...

La chaleur a été modérée ce lundi mais la hausse des températures va s'amorcer plus franchement dès ce mardi. Le pic de chaleur est attendu en fin de semaine, avec des maximales qui pourraient largement dépasser les 35°C sur nos...

15 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite

Fortes chaleurs la semaine prochaine : jusqu'à...

Notre année 2024 est bien plus respirable. Après un printemps bien arrosé, nous craignions un retour de bâtons pour cette période estivale mais les modèles saisonniers n'ont pas cessé de faire machine arrière avec des prévisions...

14 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite