Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Flux d'Est continental la semaine prochaine : quelles conséquences ?

Alors que le temps est assez dépressionnaire cette semaine sur la France dans un flux de Nord-Ouest, nous devrions basculer dans un flux d'Est dès la semaine prochaine. Actuellement, l'anticyclone des Açores se situe entre les Açores et le Portugal laissant glisser les dépressions Océaniques entre la Grande-Bretagne et notre pays. Si cela profite à une grande partie de la France avec quelques pluies, plus nombreuses sur les reliefs exposés à ce type de flux, la pluie devrait rester bien faible et ponctuelle sur notre région. Certains secteurs pourraient totalement rester au sec.

L'anticyclone devrait gagner du terrain sur l'Europe dès ce week-end. Il s'élèvera ensuite vers la Scandinavie dès le début de semaine prochaine. Dans ce schéma, un flux d'Est est attendu, en provenance de l'Europe de l'Est. C'est dans ce type de configuration que nous pouvons avoir des vagues de froid au cœur de l'hiver. Pour autant, les conséquences de ce schéma ne sont pas les mêmes pour une mi-avril.


Carte : Tropicaltidbits

En effet, un flux d'Est au mois de janvier vient drainer l'air glacial sur la Russie jusqu'en Europe de l'Ouest. Au mois d'avril, il y a beaucoup moins d'air froid à puiser et les conséquences sont donc bien différentes. La situation évolue encore mais nous pouvons nous attendre à des nuits encore fraiches la semaine prochaine surtout lors de nuits dégagées et sans vent. Toutefois, si le soleil est présent, les maximales s'annoncent printanières avec un réchauffement diurne de plus en plus bénéfique.

Et la pluie dans tout ça ? C'est le paramètre le plus important. Ce changement de temps peut-il nous apporter un peu d'eau ? La réponse est globalement non malheureusement. Pour autant, nous pouvons espérer un ou plusieurs retours d'Est en cours de semaine prochaine pouvant donner quelques averses voire de la pluie. Pour l'instant, les principaux modèles entrevoient un flux d'Est assez sec mais nous savons qu'ils ont du mal à modéliser ce type de perturbation. Quoiqu'il arrive, ce n'est pas encore avec ce changement de temps que nous pourrons espérer rattraper notre déficit.


Carte : GFS

Ci-dessus, il s'agit de la carte d'accumulation de pluies du modèle GFS d'ici samedi 22 avril. Nous remarquons bien l'absence (ou presque) de pluie sur notre région avec seulement l'intérieur de l'Aude ou encore la Lozère qui peuvent espérer des précipitations. Pour information, les modèles saisonniers vont dans le sens dans un mois de mai assez arrosé, en particulier sur le Sud de la France.

Nous restons très prudents si ce n'est sceptiques sur cette modélisation car les modèles saisonniers ont déjà modélisé des signaux pluvieux pour ce printemps pour toujours se raviser vers un temps plus sec. Il faudra donc se contenter de regarder les prochaines actualisations de ces modèles en espérant qu'ils aient enfin raison avec un mois de mai qui pourrait nous sauver la mise avant la saison estivale.

Google+

Nos derniers Articles

Très fortes chaleurs avant un risque d'orages...

La chaleur s'accentue avec un pic attendu au cours des prochaines 72h. Nous devrions d'ailleurs nous approcher des 40°C sur les départements qui bordent la basse vallée du Rhône : le Gard, le sud Ardèche/Drôme, le Vaucluse ou encore le nord des...

17 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite

Jusqu'à 40°C entre Languedoc et Provence...

Il a déjà fait chaud ce mardi et ce n'est qu'un début puisqu'un épisode caniculaire se confirme UNIQUEMENT sur nos régions Méditerrannéennes. C'est à dire que pendant que nous serons proches des 40°C, le reste de la France...

16 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers une semaine très chaude : près de 40°C...

La chaleur a été modérée ce lundi mais la hausse des températures va s'amorcer plus franchement dès ce mardi. Le pic de chaleur est attendu en fin de semaine, avec des maximales qui pourraient largement dépasser les 35°C sur nos...

15 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite

Fortes chaleurs la semaine prochaine : jusqu'à...

Notre année 2024 est bien plus respirable. Après un printemps bien arrosé, nous craignions un retour de bâtons pour cette période estivale mais les modèles saisonniers n'ont pas cessé de faire machine arrière avec des prévisions...

14 juil. 2024 à 18:00

Lire la suite