Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Épisode cévenol cette semaine : plus de 200 mm attendus !

Un net changement de temps est attendu cette semaine. Il se mettra en place dès lundi et devrait perdurer jusqu'au week-end prochain. Alors que nous étions assujettis à un flux de Nord synonyme de temps assez frais et souvent venté, le flux va complètement basculer au Sud tout en s'accélérant ces prochains jours. Un épisode cévenol va se mettre en place avec des pluies durables sur les reliefs. Toutes les explications ci-dessous.

Un système dépressionnaire va plonger sur l'Atlantique. Dans le même temps, les hautes pressions s'installeront sur l'Europe du Sud et de l'Est. Nous serons donc au carrefour de ces deux influences. Un puissant flux de Sud durable va se mettre en place sur notre pays. Le vent marin va se renforcer et viendra apporter un épisode pluvieux.

Source : Tropicaltidbits

Dès demain lundi et durant une grande partie de la semaine, le vent marin soufflera fortement sur l'ensemble de la région. Les rafales atteindront généralement 50 à 70 km/h, parfois 80 à 90 km/h sur les secteurs les plus exposés. Situation classique qui pousses les nuages marins des plaines vers les reliefs où ils s'accumulent. Des pluies dites "orographiques" (sous l'effet des reliefs) se déclenchent alors sur les contreforts de l'Espinouse et des Cévennes. On parle d'épisode cévenol. C'est exactement ce qui est attendu cette semaine.

Les premières pluies débuteront en soirée de lundi et ne devraient pas s'arrêter avant vendredi, a priori en soirée. Ce sont donc quatre jours de pluie quasiment ininterrompus qui sont attendus sur les Cévennes. Toutefois, à l'heure actuelle, le caractère orageux n'est pas d'actualité. Les intensités pluviométriques horaires resteront faibles à modérées et surtout sous les seuils de vulnérabilité.

 Source : Météociel

Entre lundi soir et vendredi soir, nous attendons des cumuls supérieurs à 200 mm sur les reliefs Cévenols et de l'Espinouse. Ces cumuls pourront être réévaluer d'ici là en fonction de la durée de l'épisode. Les pluies seront bien plus rares en plaines et de nombreux secteurs pourraient bien rester au sec. Nous insistons une nouvelle fois sur ce caractère cévenole avec des pluies durables sur les reliefs et un temps plus sec ailleurs où nous verrons défiler les nuages poussés par le vent marin.

Si cette prévision se confirme, aucune conséquence n'est attendue. Ces précipitations tomberont sur des secteurs habitués à ce type d'épisode pluvieux espacé dans le temps. Nous avons donc ce dimanche soir, un discours rassurant. Épisode cévenol ne rime pas forcément avec catastrophe et ce dernier devrait en être la preuve. Nous conservons un regard attentif sur la situation en cas d'évolution d'ici vendredi. Au vu de l'échéance, des modifications ne sont pas impossibles mais la situation n'est pas comparable avec ce qui a pu se passer au mois de septembre.

Google+

Nos derniers Articles

Perturbation ce week-end : des pluies copieuses...

Analyse du contexte météorologique en cette fin de semaine et pour le week-end à venir :  Ce vendredi, une dorsale anticyclonique s'étire des Açores jusqu'au Groenland. Elle favorise un décrochage polaire fortement dépressionnaire,...

01 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Prévisions météo : vers une nouvelle perturbation...

1) Analyse du contexte météorologique ce 28 février et perspectives pour début mars :  L'épisode pluvio-neigeux qui a concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales est désormais terminé. Si les précipitations...

28 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Violente tramontane et tourmente près des...

1 - ANALYSE DU CONTEXTE ATMOSPHÉRIQUE CE 27 FÉVRIER 2024 Nous demeurons ce mardi sous l'influence d'un goutte froide méditerranéenne (on parle de cut-off) en progressive résorption. Elle est dédoublée d'un minimum dépressionnaire...

27 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite