Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Changement de temps fin février : de la pluie ou du froid ?

Nous sommes en cette fin de semaine sous l'influence d'une ceinture anticyclonique qui s'étire entre les Açores et l'Europe. Si les nuits sont encore assez fraîches, de l'air de plus en plus doux est néanmoins advecté. Les températures s'annoncent ainsi printanières pour le week-end à venir. Pour autant, un changement de temps est attendu pour la semaine prochaine. 

Il y a encore de grandes divergences entre les modèles puisque certains voient la coulée froide plonger sur la France, alors que d'autres voient la coulée dépressionnaire se faire sur le proche Atlantique. Dans le premier cas, le froid serait de retour. Dans le second cas, nous pourrions espérer de bonnes précipitations sur les régions Méditerranéennes. Retrouvez les détails ci-dessous. 

Avant d'évoquer plus franchement la semaine suivante, intéressons-nous au week-end à venir. Il sera anticyclonique. Concrètement, cela va dans le sens de journées bien ensoleillées, alors que des nuages bas/brouillards seront encore possibles tôt le matin dans les zones de bas-fonds (inversions thermiques classiques). Quant aux températures, le gradient entre les minimales et les maximales s'annonce assez important. 

Nous conservons de petites gelées blanches dans les campagnes au lever du jour MAIS nous attendons des températures maximales proches de 18 à 20°C sur le Languedoc, aussi bien samedi que dimanche, localement 21 ou 22°C sur le Roussillon. Ces températures n'atteindront pas les records absolus, mais vont se situer +6 à +8°C au-dessus des moyennes saisonnières

La semaine prochaine, les incertitudes débutent à partir de mercredi. Les modèles sont en accord pour voir l'anticyclone remonter vers les hautes latitudes, en direction de l'Islande. Un décrochage dépressionnaire va s'opérer sur le nord de l'Atlantique et glisser QUELQUE PART entre le proche Atlantique (scénario CEP) et la France (scénario GFS/UKMO). 

Selon le modèle CEP, la goutte froide pourrait s'isoler près du golfe de Gascogne. Il y aurait une fraîcheur relative et surtout beaucoup de pluies sur toutes les régions Méditerranéennes, dont le Roussillon. Sur GFS, la goutte froide s'isole sur la France. On est alors dans un flux de nord plus sec mais nettement plus froid. Statistiquement, le modèle CEP est meilleur que GFS, mais la situation reste largement à confirmer dans les prochains jours d'autant que les modèles saisonniers entrevoient des conditions hivernales pour la toute fin février et la première décade de mars

Google+

Nos derniers Articles

Perturbation ce week-end : des pluies copieuses...

Analyse du contexte météorologique en cette fin de semaine et pour le week-end à venir :  Ce vendredi, une dorsale anticyclonique s'étire des Açores jusqu'au Groenland. Elle favorise un décrochage polaire fortement dépressionnaire,...

01 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Prévisions météo : vers une nouvelle perturbation...

1) Analyse du contexte météorologique ce 28 février et perspectives pour début mars :  L'épisode pluvio-neigeux qui a concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales est désormais terminé. Si les précipitations...

28 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Violente tramontane et tourmente près des...

1 - ANALYSE DU CONTEXTE ATMOSPHÉRIQUE CE 27 FÉVRIER 2024 Nous demeurons ce mardi sous l'influence d'un goutte froide méditerranéenne (on parle de cut-off) en progressive résorption. Elle est dédoublée d'un minimum dépressionnaire...

27 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite