Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Le risque caniculaire n'est pas à écarter près de la Méditerranée

Le système dépressionnaire qui circule entre le Royaume-Unis et l'Islande demeure stable, sans grande évolution. Au même moment, un bloc anticyclonique s'étire entre l'Afrique du nord, l'Espagne et la mer Méditerranée. Ces hautes pressions tendent à déborder vers le sud de la France, sans parvenir parfaitement à s'imposer - contrairement à l'année dernière au même moment. Toutefois, comme indiqué en titre de cet article, nos météorologues vont surveiller la mise en place d'une possible canicule avant le 20 juillet. 

C'est toutefois incertain. D'ici la fin de semaine, une nouvelle goutte froide va évoluer près de l'Irlande. Elle va se prolonger d'un talweg dépressionnaire sur le proche Atlantique. Dans ce contexte, le flux de sud-ouest va se dynamiser et accélérer sur la France. Cela aura pour conséquence une nouvelle vague d'orages destructeurs sur certaines régions, mais aussi de l'élévation de la masse d'air brulant en direction de nos régions Méditerranéennes. Ainsi, si la chaleur pourrait devenir plus modérée sur une grande partie du pays, nos régions pourraient connaître un important pic de chaleur. 

Pour cette fin de semaine, notez toutefois que la chaleur devrait rester modérée. Pour demain jeudi, le soleil va dominer sur nos départements, avec quelques nuages élevés notamment de l'Aude aux Pyrénées-Orientales. Le mistral et la tramontane soufflent modérément, avec des rafales de 40 à 50 km/h dans les secteurs habituels. Il va faire chaud, mais avec un ressenti plus agréable car le vent de terre induit de l'air plus sec. Maximales prévues : 30 à 31°C sur le Roussillon et les basses plaines de l'Aude, souvent 33°C sur les plaines de l'Hérault et du Gard, parfois 34/35°C autour de Montpellier, Lunel et Vauvert

Vendredi, poursuite de conditions ensoleillées. Mistral et tramontane cessent rapidement en matinée, puis les brises marines sont de retour à 30 ou 40 km/h l'après-midi. Dans ce contexte, les températures maximales vont atteindre une trentaine de degrès en bord de mer et souvent 33 à 34°C dans l'intérieur des terres, parfois 35°C sur le Gard et l'Aude. Valeurs de fait non exceptionnelles. Samedi, le soleil est toujours présent avec une accélération du flux de sud. On surveillera un effet de foehn sur le Roussillon qui est possible, avec des températures s'envolant à 38/40°C sur les Pyrénées-Orientales et le sud de l'Aude, comme le suggère aujourd'hui le modèle ARPEGE : 

Dimanche, ainsi qu'en début de semaine prochaine, la situation sera à surveiller. Nous misons sur de nouveaux orages parfois violents sur un axe Sud-Ouest / Nord-Est de la France. A l'heure de rédaction de cet article, nous pensons que les régions Méditerranéennes seront en marge de ces orages. Toutefois, un petit flux de nord pourrait s'installer dans les basses-couches, avec un vent de terre donc peu prononcé, mais favorisant un effet de foehn également (l'air se réchauffe et s'assèche subitement). 

Le modèle GFS entrevoit à nouveau des températures bien supérieures à 35°C et parfois proches de 40°C. Un phénomène devenu habituel depuis 2017 mais qui était encore exceptionnel il y a quelques années... Ce sera à suivre sur Météo Languedoc, car la présence de la goutte froide à proximité implique tout de même des évolutions possibles et rapides. 

Google+

Nos derniers Articles

Vers un premier pic de très fortes chaleurs...

La prévisibilité pour la semaine à venir reste médiocre en raison du passage de plusieurs anomalies dépressionnaires à proximité de la France. Toutefois, les dernières modélisations sont en faveur d'une réduction...

24 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

goutte froide dépressionnaire : entre incertitudes...

Nous entrons dans une période où la fiabilité des prévisions météorologiques est médiocre. Pourquoi ? En raison de la présence de petites gouttes froides dépressionnaire entre l'Angleterre, la France et le proche Atlantique,...

23 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Programme météo pour cette dernière semaine...

Fin juin, le beau temps a toujours du mal à s'installer. Les modèles de prévision hésitent encore pour les prochains jours et même s'ils sont un peu plus "estivaux" que lors des précédentes actualisations, ça reste encore bien...

22 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Méteo en France : vers un été pourri ?

Vous êtes nombreuses et nombreux à nous solliciter avec la même question : à quand l'arrivée du plein été en France ? Il faut dire que les perturbations s'enchaînent depuis de nombreuses semaines en France, avec des températures...

21 juin 2024 à 18:00

Lire la suite