Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Vers la mise en place d'un flux continental sur l'Europe

Le contexte météorologique va profondément évoluer dès cette fin de semaine. En effet, nous sommes actuellement d'un flux d'Ouest rectiligne qui n'apporte pas de dynamisme sur nos régions méditerranéennes. Jeudi 4/01, les ondulations vont reprendre du service sur l'Atlantique. Elles devraient propulser un premier talweg dépressionnaire pour la journée de vendredi, marquant le retour des pluies sur nos plaines et des chutes de neige en montagne. Il va s'agir de la première partie de cet article. 

Dès le week-end à venir et pour la première fois de la saison hivernale 2023/2024 : une puissante dorsale anticyclonique va s'élever vers les hautes latitudes, d'abord entre l'Irlande et l'Islande puis gagnant la semaine prochaine la mer de Norvège. Dans ce contexte, le flux va pivoter à l'Est/Nord-Est sur l'Europe, avec par conséquent une baisse importante des températures. La situation sera d'autant plus à suivre que ce flux est le plus favorable pour aboutir à des situations d'épisodes neigeux sur les régions méditerranéennes. On entre dans une période passionnante... Pour commencer, focus sur vendredi 05/01 : 

Malgré une échéance qui se rapproche, il y a encore des écarts de dynamisme entre les principaux modèles. Le talweg dépressionnaire devrait plonger sur l'Espagne, permettant à la dépression méditerranéennes de débuter sa formation dans le golfe du Lion. Elle arrivera à son paroxysme de dynamisme plutôt au large de la Provence et, plus tardivement, dans le golfe de Gênes (Italie). Une dégradation va donc concerner notre région, même s'il elle s'annonce d'une intensité ordinaire

Jeudi matin, le soleil va dominer quelques heures puis les entrées maritimes envahissent l'ensemble du Gard, de l'Hérault et de l'Aude en cours d'après-midi. Les premières averses sont attendues dans la nuit de jeudi à vendredi, sur toute la région. Il s'agit de petites pluies passagères entre le Roussillon, l'Aude et l'Ouest Hérault, mais qui pourraient s'installer plus durablement entre l'Est de l'Hérault et le Gard, ainsi que des Cévennes à l'Est de la Lozère. Les pluies pourraient entre la matinée et le début d'après-midi vendredi sur ces zones, surtout en se rapprochant de la basse vallée du Rhône. Avec l'arrivée d'air plus froid en altitude, la neige fait son retour sur nos reliefs en fin d'épisode précipitant, assez haut au-dessus de 1300/1400 m en Lozère et 1500 m sur les Pyrénées

Les cumuls attendus s'annoncent faibles sur le Roussillon et l'Ouest du Languedoc avec 2 à 5 mm en général sur les plaines, plutôt 5 à 10 mm sur les zones de reliefs. On peut espérer 5 à 10 mm sur l'Est de l'Hérault et 10 à 30 mm sur le Gard, d'OUest en Est. Sur la Lozère, souvent 5 à 10 mm, mais jusqu'à 15 ou 20 mm en limite du Gard et de l'Ardèche. Un épisode par conséquent très ordinaire. C'est le Gard qui a donc le + de chance d'être arrosé, avec même certains scénarios > 30 mm près du Rhône (à affiner) 

Quant au week-end : le flux va donc pivoter au Nord-Est. De l'air de plus en plus froid va être advecté dans toutes les couches de l'atmosphère. Cela vous promet un week-end très venté, avec un fort mistral et de la tramontane, mais aussi des températures en baisse de partout. C'est un Moscou/Paris qui pourrait s'installer sur l'Europe avec la poursuite de la baisse des températures la semaine prochaine. Fait important, que nous évoquons prudemment : la plupart des modèles voient des anomalies dépressionnaires circuler près de la Méditerranée. S'il est impossible de dire où cela va se produire avec exactitude, il y a quand même de bonnes probabilités pour que la neige tombe quelque part entre la Côte d'Azur, la Provence, le Languedoc et le Roussillon. Le modèle CEP voit par exemple 10 cm de neige dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse dans sa modélisation du jour (à ne pas prendre au pied de la lettre, car la localisation évolue à chaque actualisation du modèle, mais ça témoigne d'un certain potentiel). Il faudra bien 72h de plus pour y voir plus clair. A suivre... 

Pour qu'il neige sur notre région, il faudra que les gouttes froides parviennent à se décaler vers l'Ouest (en direction de la zone d'alimentation de l'anticyclone). C'est une étape toujours assez difficile à concrétiser mais qui est dans l'ordre du possible. De la même manière qu'il est possible que les prochaines modélisations entérinent ce potentiel, par exemple si l'anticyclone et son alimentation se rapprochent de nous. Ce n'est pas modélisé pour le moment, mais c'est une option possible. 

On aurait alors une semaine froide, peut-être même très froide, mais sèche. 

Google+

Nos derniers Articles

Dégradation : pluies et chutes de neige...

1) Analyse du contexte météorologique pour la nuit à venir et demain dimanche :  A l'heure de rédaction de cet article (18h00) - nous sommes sous l'influence d'un vaste système dépressionnaire qui glisse du Royaume-Uni vers la France....

02 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Épisode méditerranéen : fortes pluies en...

Analyse du contexte météorologique en ce week-end des 2 & 3 mars 2024 :  Une dorsale anticyclonique est actuellement redressée entre les Açores et le Groenland et va se propager temporairement vers l'Islande et la mer de Norvège d'ici ce...

02 mars 2024 à 12:00

Lire la suite

Perturbation ce week-end : des pluies copieuses...

Analyse du contexte météorologique en cette fin de semaine et pour le week-end à venir :  Ce vendredi, une dorsale anticyclonique s'étire des Açores jusqu'au Groenland. Elle favorise un décrochage polaire fortement dépressionnaire,...

01 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite