Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois d'avril 2023

Pour entamer cet article, rappelons que les tendances saisonnières sont ce qu'elles sont. Beaucoup confondent encore prévisions et tendances. Une prévision météo à moins de 72 heures d'échéance permet de déterminer s'il va pleuvoir et si oui une fourchette des millimètres attendus et sur quelles zones de la manière la plus précise possible. Cela devient compliqué à une semaine et impossible au-delà. Alors non, prévoir une goutte d'eau ou une température précise à un mois, ce n'est pas possible. Une tendance évoque le placement des centres d'actions (anticyclones, dépressions) pour déterminer un flux directeur global sur le mois (ou sur 10-15 jours). À partir de là, nous pouvons en déduire le temps qui pourrait s'imposer en majorité (sec, humide, froid, chaud).

Là encore, il faut bien comprendre qu'un mois chaud ne veut pas dire qu'une courte période froide n'est pas possible. Nous allons raisonner à l'échelle du mois avec des données lissées ne faisant pas ressortir quelques extrêmes. À cela s'ajoute une difficulté supplémentaire des tendances pour les inter-saisons comme le printemps où nous pouvons passer du soleil à la pluie dans la même journée.


Source : EFFIS / Copernicus

Commençons directement par ce qui nous intéresse le plus pour ce printemps : la pluie. Ce n'est, normalement, plus un secret pour personne, nous manquons d'eau. Les mois déficitaires se succèdent et nous voyons l'été se rapprocher de plus en plus tout en continuant de creuser le déficit. C'est pourquoi nous tournons notre regard vers les tendances de précipitations pour ce mois d'avril. Ci-dessus, le modèle Européen d'ECMWF est optimiste. En effet, les plages de couleur bleue sont présentes sur la France et surtout sur la moitié Sud.

C'est donc une anomalie positive qui est modélisée ici. Selon ce modèle, le mois d'avril pourrait être anormalement humide. Nous ne mettons pas toutes les cartes ici pour ne pas trop encombrer l'article, mais d'autres modèles entrevoient quelques signaux humides, peut-être moins nets, mais tout de même présents. Si on regarde plus en détails, nous pouvons remarquer que les incertitudes sont assez nombreuses.

Ci-dessus, il s'agit de la carte d'anomalie de géopotentiels pour la période du 3 au 10 avril. Pour simplifier, en orange, il s'agit d'une récurrence de hautes pressions et en bleue une récurrence de basses pressions. Oui mais voilà, comme vous le remarquez, la majorité de la carte n'est pas colorée. Cela signifie tout simplement qu'aucun signal net ne se dégage. C'est généralement le signe d'une grande variabilité avec une succession de courtes périodes dépressionnaires puis anticycloniques, puis de nouveau dépressionnaires, etc.. Au final, nous pourrions retrouver une situation très classique pour un mois printanier.

On notera tout de même un léger signal anticyclonique au niveau de la Scandinavie qui pourrait expliquer une tendance plus sèche sur le Nord de la France et plus humide en se rapprochant de la Méditerranée. Concernant les températures, sans excès, nous pourrions toutefois avoir un nouveau mois anormalement doux sur la France. Pour rappel, le dernier mois sous les moyennes de saison est le mois de mars 2022. Cela fait donc un an que notre pays n'a pas connu de mois plus frais que la moyenne et le mois d'avril pourrait bien ne pas échapper à cette règle.

Google+

Nos derniers Articles

Dégradation en fin de semaine : pluies et...

Vers de nouvelles pluies et chutes de neige en fin de semaine ?  1) Introduction : une semaine en demi-teinte avant une nouvelle dégradation active en fin de semaine ?  Notre région vient de connaître un épisode pluvio-neigeux conséquent,...

04 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Dégradation : pluies et chutes de neige...

1) Analyse du contexte météorologique pour la nuit à venir et demain dimanche :  A l'heure de rédaction de cet article (18h00) - nous sommes sous l'influence d'un vaste système dépressionnaire qui glisse du Royaume-Uni vers la France....

02 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Épisode méditerranéen : fortes pluies en...

Analyse du contexte météorologique en ce week-end des 2 & 3 mars 2024 :  Une dorsale anticyclonique est actuellement redressée entre les Açores et le Groenland et va se propager temporairement vers l'Islande et la mer de Norvège d'ici ce...

02 mars 2024 à 12:00

Lire la suite

Perturbation ce week-end : des pluies copieuses...

Analyse du contexte météorologique en cette fin de semaine et pour le week-end à venir :  Ce vendredi, une dorsale anticyclonique s'étire des Açores jusqu'au Groenland. Elle favorise un décrochage polaire fortement dépressionnaire,...

01 mars 2024 à 18:00

Lire la suite