Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Risque de neige à très basse altitude entre Hérault, Gard et Ardèche : point complet !

La situation que nous connaissons depuis début décembre va persister la semaine prochaine. En effet, un système dépressionnaire est présent sur notre pays. Il est constamment réalimenté par des perturbations qui nous parviennent dans un flux de Nord-Ouest frais. Cette influence polaire maritime nous apporte des températures modérément froides. Nous avons de belles gelées lors de nuits calmes et dégagées tandis que la neige tombe sur les reliefs. Ces prochains jours, de nouvelles perturbations vont se succéder dans cette ambiance hivernale.

La première est attendue dès demain. En matinée, le ciel va se couvrir d'un épais voile nuageux sur notre région. Des précipitations vont se mettre en place dans l'après-midi entre l'Aude et l'Hérault avant de gagner la Lozère et le Gard en fin de journée et soirée. Ces précipitations, qui resteront faibles, arriveront dans une atmosphère assez fraiche avec une limite pluie neige qui pourrait s'abaisser dans la soirée.

Source : Météociel

Autant le dire dès maintenant (et le répéter), les basses plaines et littoraux ne seront pas concernés par le risque de neige. Des villes comme Nîmes, Montpellier, Sète, Béziers, Narbonne ou encore Perpignan resteront à l'écart avec seulement de faibles pluies par moments. La neige tombera à toutes altitudes sur le département de la Lozère mais aussi dès les premiers plateaux Ardéchois. Entre Hérault et Gard, la limite pluie-neige pourrait être très basse lundi soir.

En altitude (850 hPa soit 1500 mètres), la température sera de -1 à -2°C. Au sol, le thermomètre indiquera d'abord 4 à 5°C mais elle aura tendance à descendre au fil de la soirée pour se rapprocher des 0°C dans l'arrière-pays. Nous confirmons la prévision d'hier avec de la neige qui pourrait tomber dès 500 mètres d'altitude sur le piémont Héraultais et Gardois. Des averses de neige pourraient localement tomber plus bas, peut-être dès 300 mètres ponctuellement.

Source : Météociel

Comme on peut le voir sur cette carte, le piémont Cévenol et les plateaux du Larzac sont particulièrement exposés. Dès les premières hauteurs des Cévennes (au-dessus du bassin Alésien par exemple), le sol pourrait blanchir. La situation sera aussi à suivre sur le sommet du Pic-Saint-Loup, les collines au-dessus de Ganges, le Bouquet mais aussi les plateaux entre Vallérargues et Lussan. L'accalmie sera de courte durée car une nouvelle perturbation est attendue mardi matin. Elle concernera surtout l'Ouest de l'Hérault et l'Aude où là encore la neige pourrait tomber dès 500 ou 600 mètres notamment dans l'intérieur de l'Aude.

#

Pour terminer cet article, nous surveillons d'ores et déjà une dégradation jeudi. Si la limite pluie-neige pourrait être basse à l'arrivée des précipitations, elle devrait rapidement remonter car cette dernière perturbation serait synonyme de redoux. Un redoux assez relatif et plutôt visible en altitude où la neige sera repoussée au-dessus de 1000 mètres. Cela nous amènerait vers un week-end prochain potentiellement plus doux ou en tout cas moins frais sur notre région.

Google+

Nos derniers Articles

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Prévisions météo : vers une nouvelle perturbation...

1) Analyse du contexte météorologique ce 28 février et perspectives pour début mars :  L'épisode pluvio-neigeux qui a concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales est désormais terminé. Si les précipitations...

28 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Violente tramontane et tourmente près des...

1 - ANALYSE DU CONTEXTE ATMOSPHÉRIQUE CE 27 FÉVRIER 2024 Nous demeurons ce mardi sous l'influence d'un goutte froide méditerranéenne (on parle de cut-off) en progressive résorption. Elle est dédoublée d'un minimum dépressionnaire...

27 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Une semaine perturbée : nouvelles pluies...

1) DESCRIPTION DU CONTEXTE MÉTÉOROLOGIQUE ACTUEL ET A VENIR : Nous sommes actuellement sous l'influence d'un talweg dépressionnaire qui va évoluer en cut-off sur la Méditerranée : il s'agit d'une goutte froide faiblement dépressionnaire...

26 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite