Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Retour de la neige la semaine prochaine sur les massifs Français

La France tout comme une grande partie de l'Europe Occidentale connaît un automne exceptionnellement doux, qui fait suite à l'un des étés les plus chauds depuis le début des relevés météorologiques. Vous êtes nombreuses et nombreux à nous poser la question suivante : QUAND la neige va-t-elle faire son retour sur nos massifs Français ? La réponse est : la semaine prochaine ! Oui... mais à des altitudes différentes selon les scénarios et les massifs, puis dans des quantités très variables également. Voici ce que l'on peut dire à cette heure.

Ce week-end, les hautes pressions se maintiennent en France. Elles permettent à l'isotherme 0°C de s'envoler au-dessus de 3500 m sur nos massifs. En bref, il n'y aura pas de neige, ni même à très haute altitude. En début de semaine prochaine, nos services surveilleront la mise en place d'une dépression sur le proche Atlantique. Cette dernière va favoriser un temps de plus en plus agité en France, mais le flux sera orienté d'abord au sud, avec de fait des températures très douces. 

Entre lundi et mardi, la neige pourra tomber vers 2200/2400 m environ sur les Pyrénées. Sur les Alpes, elles pourront s'abaisser temporairement vers 1700/1800 m en limite de l'Italie mais se situeront plutôt vers 2000 m en général. Les zones massifs Français seront totalement épargnés, avec uniquement de la pluie. La deuxième partie de semaine semble un peu plus intéressante. En effet, la zone dépressionnaire va gagner la France avec une alternance de flux d'Ouest et de flux de Nord-Ouest.

Pas de véritable séquence hivernale en prévision, mais des rafraichissements temporaires de plus en plus marqués d'ici la fin de semaine sous les perturbations. Dans ce contexte, nous misons sur le retour de quelques flocons de neige en fin de semaine sur les plus hauts sommets des Vosges, du Jura et du Massif-Central, sinon plus largement sur les Alpes et les Pyrénées. La neige pourrait même tomber temporairement vers 1000/1200 m sur les reliefs de l'Est, très localement un peu moins. Les quantités vont rester très faibles cela dit, sauf en haute altitude sur les Alpes du nord. 

Conclusion : le rafraichissement à venir annonce le retour de quelques flocons sur les sommets, mais l'enneigement va rester très déficitaire si on résonne avec les normales saisonnières. Par ailleurs, aucun coup de froid digne de ce nom n'est projeté pour les 6 à 8 jours à venir. Il devrait en être tout autre pour la fin du mois, ou au passage en décembre. Scénario à suivre dans les prochaines semaines, mais les hivernophiles peuvent rester au chaud pour le moment.

Ci-dessous, projection du modèle CEP pour début décembre. On y voit des conditions temporairement froides sur la France. A confirmer, car le modèle CFS (américain) voit la douceur se maintenir... 

 

Google+

Nos derniers Articles

Perturbation ce week-end : des pluies copieuses...

Analyse du contexte météorologique en cette fin de semaine et pour le week-end à venir :  Ce vendredi, une dorsale anticyclonique s'étire des Açores jusqu'au Groenland. Elle favorise un décrochage polaire fortement dépressionnaire,...

01 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Prévisions météo : vers une nouvelle perturbation...

1) Analyse du contexte météorologique ce 28 février et perspectives pour début mars :  L'épisode pluvio-neigeux qui a concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales est désormais terminé. Si les précipitations...

28 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Violente tramontane et tourmente près des...

1 - ANALYSE DU CONTEXTE ATMOSPHÉRIQUE CE 27 FÉVRIER 2024 Nous demeurons ce mardi sous l'influence d'un goutte froide méditerranéenne (on parle de cut-off) en progressive résorption. Elle est dédoublée d'un minimum dépressionnaire...

27 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite