Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Pluviométrie : une France divisée en deux

Ce milieu d'automne a été très agité sur une grande partie de la France. En effet, après l'épisode exceptionnellement long de chaleur du début du mois d'octobre, les perturbations n'ont cessé de circuler sur la France. Dans un premier temps, il s'agissait des régions du Sud, près des Cévennes, où quelques épisodes modérés ont pu avoir lieu. Puis par la suite, ce sont les deux tiers Nord de la France qui ont connu d'importantes perturbations et intempéries. Voici un bilan de cet épisode perturbé qui dure depuis un mois.

Après de nombreux mois de sécheresse, une large partie de la France s'est retrouvée sous de nombreuses pluies qui n'en finissent plus de tomber. Les cumuls s'approchent des 500 mm sur les zones atlantiques, au pied des Alpes, sur la montagne Corse et surtout la partie occidentale du Massif-Central, sur le Cantal, où nous approchons des 800 mm de pluies, sur la période s'étalant du 18 octobre au 13 novembre. Cependant, certaines régions souffrent encore de la sécheresse. Les Pyrénées-Orientales, l'Aude, le littoral héraultais, gardois, buccau-rhodanien, ainsi que la partie orientale de la Corse sont les principales zones qui sont épargnées par les perturbations. Nous pouvons également évoquer la plaine de la Limagne, dans le Puy-de-Dôme.


Carte : Cumuls de pluie entre le 18 octobre 2023 et le 13 novembre 2023 - Météo-France

Ce contraste de cumuls de pluies entre le Nord et le Sud s'explique par le flux dominant qui ne semble pas ou peu changer. En effet, à la fin du mois d'octobre, lors des épisodes cévenols, le flux était orienté au Sud, tout en étant très dynamique. Par conséquent, les pluies étaient poussées en direction des montagnes, épargnant les basses plaines. Puis en novembre, le flux a basculé à l'Ouest, ce qui a permis aux pluies de concerner les régions atlantiques. Pourquoi les pluies n'arrivent pas à toucher certaines régions, dans ce flux aussi perturbé ?

La raison est simple. Regardez les zones à plus gros contrastes comme le Puy-de-Dôme, l'Hérault et le Gard, ou encore la Corse. Ces zones sont souvent montagneuses, suivies de plaines à l'Est. Lorsqu'un vent dominant, ici, d'Ouest, tape une montagne, les nuages vont s'accrocher, produisant une bonne quantité de pluies. Sur la face Est et les plaines qui s'ensuivent, un effet de foehn se produit, avec un temps généralement peu nuageux à voilé, et de la douceur. Comment cela se produit ? Sur la face Ouest, d'une montagne, les nuages sont abondants et sont collés à la surface. Ils sont chargés et produisent des pluies. Dans ces nuages, en montant cette montagne, en raison d'une humidité saturée, la température baisse peu, c'est-à-dire environ 0.5°C tous les 100 mètres, au lieu de 1°C en temps normal. Arrivé au sommet, les nuages sont moins chargés, étant donné qu'ils produisent de la pluie plus en aval. Par leur densité de plus en plus faible, ils ne peuvent franchir le sommet de la montagne. En descendant sur la face opposée de la montagne, dégagé de tout nuage, et étant donné que le sommet de la montagne est plus doux qu'en temps normal en raison de la couverture nuageuse, la température va augmenter de façon naturelle, de 1°C tous les 100 mètres. Sur la plaine située à l'Est de la montagne, une sensation de beau temps doux / chaud se fait sentir.

Qu'est-ce que le Foehn, le vent qui a pourri les stations cette semaine ?

Schéma explicatif de l'effet de foehn - Météo-France

Google+

Nos derniers Articles

Vers l'arrivée d'une nouvelle goutte froide...

Le semaine a débuté sous le signe de l'instabilité avec des pluies et même des orages qui ont circulé notamment entre le Languedoc et le Massif-Central. Pour la semaine à venir, nous aurons quand même une hausse des températures...

27 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Nouvelles pluies ce lundi puis retour de...

Nous venons de connaître un week-end plutôt agréable avec un ensoleillement généreux sur les plaines Méditerranéennes et des températures assez chaudes. On a atteint près de 26°C à Nîmes ce dimanche. Pour...

26 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers un retour temporaire de l'anticyclone...

L'ex marais barométrique qui vient de nous concerner s'est enfin résorbé tout en se dirigeant vers l'Anglette. On assiste au retour progressif des hautes pressions anticycloniques. Peut-on espérer que cet anticyclone s'installe durablement ? Réponse...

25 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Amélioration des conditions météorologiques...

L'été tarde à arriver cette année. Si les chaleurs parfois exceptionnelles et précoces des années précédentes étaient anormales, il est à noter que ce mois de mai 2024 pourrait être le premier sous les normales...

24 mai 2024 à 18:00

Lire la suite