Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Pic de douceur avant une fin d'hiver froide ?

Nous vivons actuellement une longue période anticyclonique. Celle-ci favorise des inversions thermiques. Ainsi, les nuits sont froides sur les secteurs sans nuage. En revanche, les après-midis sont très douces. Au final, l'anomalie thermique est plus ou moins compensée. Exemple avec la station de Nîmes qui depuis le début du mois est globalement dans les moyennes de saison. En effet, les minimales sont 0,8°C sous les moyennes tandis que les maximales sont un peu plus d'1°C au-dessus. Cependant, la douceur a tendance à gagner du terrain avec des gelées matinales en progressif retrait et des maximales qui au contraire gagnent peu à peu quelques degrés.

Ces prochains jours, les nuages marins s'annoncent de plus en plus nombreux. Les gelées vont donc devenir plus rares en raison de cette couverture nuageuse. Les maximales auront du mal à grimper là où les nuages seront tenaces. En revanche, elles seront printanières là où le soleil reprendra le dessus. Un pic de douceur est attendu d'ici la fin de semaine et ce week-end avec le possible retour du vent de terre.

Illustration de ce pic de douceur avec la carte ci-dessus pour l'après-midi de vendredi. On remarque que la majorité de la région pourrait connaitre des maximales de 18 à 19°C avec des pointes de 20 ou 21°C. Ces températures sont annoncées à l'ombre. Le ressenti au soleil sera encore plus printanier. Inutile de le préciser mais toujours aucune pluie en vue avec cette douceur. C'est donc un temps printanier qui est attendu en fin de semaine qui pourrait donner l'impression de lancer le printemps.

Toutefois, les modèles saisonniers continuent de voir un changement de temps vers la fin du mois et pour le mois de mars. Les dernières actualisations sont encore plus nettes. Si l'anticyclone semble indéboulonnable sur notre pays, la situation pourrait bien évoluer. En effet, les tendances confirment une probable élévation des hautes pressions entre Écosse, Scandinavie et Islande. Dans cette situation, c'est un flux d'Est qui pourrait bien s'installer sur notre pays.

Si cette configuration venait à se confirmer pour la toute fin févier et le mois de mars, nous pourrions entrer dans une nouvelle offensive hivernale avec un flux continental froid et assez sec. Il faudra alors s'attendre à une baisse des températures marquée et potentiellement durable avec de nouvelles gelées généralisées et des maximales sous les moyennes de saison.

Bien évidemment, ceci n'est pas certifié. Pour autant, l'ensemble des modèles saisonniers se rejoignent sur l'idée générale. Là où les choses peuvent surtout évoluer, c'est sur le dynamisme de ce flux d'Est. S'annonce-t-il anticyclonique et au final peu marqué ou au contraire, s'accompagne-t-il d'un "Moscou-Paris" avec une vraie intrusion d'air froid ? C'est encore difficile voire impossible de répondre à ces questions. Ce que nous pouvons dire, c'est qu'après la douceur de cette mi-février, l'hiver n'a probablement pas dit son dernier mot et il pourrait revenir avec force pour cette fin d'hiver.

Google+

Nos derniers Articles

Perturbation ce week-end : des pluies copieuses...

Analyse du contexte météorologique en cette fin de semaine et pour le week-end à venir :  Ce vendredi, une dorsale anticyclonique s'étire des Açores jusqu'au Groenland. Elle favorise un décrochage polaire fortement dépressionnaire,...

01 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Prévisions météo : vers une nouvelle perturbation...

1) Analyse du contexte météorologique ce 28 février et perspectives pour début mars :  L'épisode pluvio-neigeux qui a concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales est désormais terminé. Si les précipitations...

28 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Violente tramontane et tourmente près des...

1 - ANALYSE DU CONTEXTE ATMOSPHÉRIQUE CE 27 FÉVRIER 2024 Nous demeurons ce mardi sous l'influence d'un goutte froide méditerranéenne (on parle de cut-off) en progressive résorption. Elle est dédoublée d'un minimum dépressionnaire...

27 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite