Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Épisode cévenol ce week-end de Pâques : plus de 200 mm en Cévennes

L'épisode méditerranéen et cévenol se confirme, avec une double nomination puisque les pluies vont concerner aussi bien les plaines que les reliefs. Cet épisode est à surveiller car s'il n'a rien d'exceptionnel en termes d'intensité et de durée, plusieurs facteurs aggravants sont présents ce qui peut engendrer des réactions hydrologiques marquées. Voici notre dernière analyse. 

1) On commence comme d'habitude avec l'analyse des conditions atmosphériques : 

Nous sommes sous l'influence d'un vaste système dépressionnaire qui s'étire entre la mer de Norvège, l'Islande, le Royaume-Uni, le proche Atlantique, une bonne partie de l'Espagne/France et qui se propage désormais jusqu'aux régions Méditerranéennes. Cette situation va rester "bloquée" tout au long du week-end, sans grande évolution, si ce n'est de voir se former deux petites anomalies dépressionnaires supplémentaires dans le golfe du Lion. 

La première est attendue ce samedi. Elle va circuler rapidement. Dimanche, le flux de sud "se resserre" : il s'agit d'un gradient de pression atmosphérique étroit, en plein sur notre région. Pour faire simple, le fait marquant de cette situation météo provient de la profondeur de ce flux de sud : il nous arrive tout droit de l'Afrique et va donc se charger en humidité sur toute la Méditerranée. Par ailleurs, il sera dôté d'une faible instabilité atmosphérique ce qui va favoriser un risque orageux (et donc des intensités plus importantes que lors du précédent épisode). Retrouvez vos prévisions détaillées ci-dessous. 

2) Une première dégradation ce samedi, avec des pluies, des orages et du vent : 

La dégradation va débuter dès ce samedi. Une anomalie dépressionnaire remonte entre l'Est du Languedoc, les Cévennes et la Lozère dès la matinée. A son passage, le vent marin est actif avec des rafales de 60 à 80 km/h dans l'intérieur du Gard mais jusqu'à 100 ou 110 km/h sur les basses plaines du Gard en se rapprochant du littoral ainsi qu'en limite avec l'Hérault. La masse d'air est temporairement instable, avec des valeurs de CAPE (c'est le carburant des orages) qui peuvent momentanément dépasser les 500 J/kg. 

Dans ce contexte, des pluies parfois orageuses sont attendues sur le Gard, les Cévennes, la Lozère et l'Est de l'Hérault entre la matinée et le début d'après-midi. Le passage pluvieux circule rapidement sur le bord de mer (le vent marin repousse les précipitations dans les terres) mais va durer plusieurs heures dans l'arrière-pays et surtout en Cévennes/Lozère. On a temporairement des intensités fortes sur les reliefs (jusqu'à 20 mm/h). Une première salve qui peut donner 30 à 40 mm en Cévennes et localement 40 à 60 mm sur le versant sud de l'Aigoual, du Mont-Lozère et du Tanargue. Sous les orages, du grésil est possible localement, aussi bien en plaines que sur les reliefs

3) Une dégradation plus marquée dimanche : vers des crues sur les cours d'eau cévenols ? 

La dégradation est plus franche dimanche, avec le flux de sud qui se dynamise. Elle pourrait se faire en deux salves. Des pluies localement orageuses peuvent se produire dès la fin de nuit de samedi à dimanche et jusqu'en milieu de matinée sur les plaines du Gard, de l'Est Hérault, ainsi qu'entre Cévennes/Lozère et Ardèche. C'est une fois encore associé à des rafales de vent marquées, avec un marin qui souffle à 80 km/h. Les pluies sont tenaces en Cévennes mais cessent ou faiblissent quelques heures sur les plaines. 

On prévoit le paroxysme des précipitations entre le milieu d'après-midi et la nuit suivante. Elles sont modérées à parfois fortes, avec un caractère orageux localisé qui peut favoriser des lames d'eau horaires de 20 mm/1h. Il faudra attendre la deuxième partie de nuit pour voir une ligne pluvio-orageuse balayer la zone d'Ouest en Est et mettre fin à l'épisode. Cet épisode va donc concerner les zones suivantes : le Gard, les Cévennes, la Lozère, l'Ardèche ainsi qu'une partie Est de l'Hérault (au nord de Montpellier, près du Pic Saint-Loup/Val de Londres/Pays Gangeois). Des miettes partout ailleurs, notamment entre l'Aude et les Pyrénées-Orientales qui passent une fois encore à côté des pluies

4) Facteurs "aggravants" et réactions hydrologiques lors de cet épisode : 

L'épisode à venir n'est pas exceptionnel en intensité. Toutefois, il intervient dans un contexte de saturation des sols, en raison des précédents épisodes qui ont donné des quantités d'eau importantes depuis début mars. Par ailleurs, la masse d'air sera plus douce que lors des précédents épisodes : ainsi, il n'y aura pas (ou très peu) de neige sur les sommets pour tamponner partiellement les réactions hydrologiques. Plus encore, la neige actuellement présente va fondre et constituer des apports supplémentaires. 

Enfin, le risque orageux associé à cette perturbation peut favoriser des intensités horaires plus élevées que lors du précédent épisode. Ces facteurs conjoints peuvent aboutir à des réactions hydrologiques marquées sur les cours d'eau cévenols : les Gardons, la Cèze, Baume, Chassezac, Ardèche, Eyrieux ou encore le Tarn (ainsi que leurs affluents). Elles seront probablement moindres que lors des 9/10 mars mais plus marquées que les précédentes

5) Prévisions des cumuls : 

Les cumuls seront très hétérogènes d'un département à l'autre. Sur l'Aude, on prévoit 1 à 3 mm en général, localement 5 à 7 mm sur l'Ouest et le Nord de l'Aude. Même topo sur les plaines du Roussillon : 1 à 4 mm. Les reliefs frontaliers sont "plus exposés" : 5 à 10 mm en général, localement 20 mm. Sur l'Hérault, 5 à 10 mm sur l'Ouest en général (loc. 15 à 20 mm). Sur l'Est de l'Hérault, une fourchette moyenne de 20/30 mm proche de Montpellier et jusqu'à 80/90 mm vers Ganges

Sur le Gard : souvent 30/40 mm sur les basses plaines et 50 à 70 mm dans l'intérieur des terres, sinon 100 à 150 mm en Cévennes, loc. 200 mm près de Génolhac. En Lozère, 100 à 150 mm sur toutes les Cévennes / Mont-Lozère, loc. 200 mm près de Villefort/Vialas. Cumuls moindres sur Aubrac et Margeride : 30 à 40 mm. Sur l'Ardèche, 150 à 180 mm fréquemment en Cévennes, loc. 200/230 mm secteurs Croix de Bauzon/Tanargue

Google+

Contactez nos services météo pour plus d'informations

Nos derniers Articles

Changement de temps pour fin avril : à quoi...

Les amateurs de temps sec frais et venté sont servis en ce moment avec un flux de Nord durable qui a fait baisser les températures au prix d'un mistral et d'une tramontane qui ne cessent de souffler. Il va falloir encore patienter plusieurs jours avant de voir une accalmie...

22 avr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Météo pour cette fin avril : du froid avant...

Nous sommes depuis quelques jours sous l'influence d'un flux de nord à nord-est modérément froid. Le vent nous préserve des gelées sur le bassin Méditerranéen. La semaine à venir s'annonce très fraîche, probablement...

21 avr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers une fin avril perturbée ?

Pour le moment, nous sommes sous l'influence de descentes d'air froid entre Suisse et Italie. Elles nous apportent un flux de Nord plus frais mais logiquement sec. En effet, mistral et tramontane, sauf exception, ont pour habitude d'assécher notre masse d'air. C'est donc un...

20 avr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Tendance météo pour le mois de mai 2024

Alors que la première moitié du mois d'avril était remarquablement douce voire chaude, c'est la fraicheur qui s'est installée pour cette fin de mois. Alors que la chaleur de début de mois était généralement 5 à 10°C...

19 avr. 2024 à 18:00

Lire la suite