Météo Languedoc
Prévisions et suivi en temps réel

Doit-on redouter une vague de froid tardive en avril ?

La question que vous êtes nombreuses et nombreux à nous poser : doit-on redouter la mise en place d'une vague de froid tardive début avril ? Certaines modélisations sont assez inquiétantes alors que d'autres sont plus rassurantes. On fait le point ci-dessous. Ce mercredi 29 mars, un flux d'Ouest/Sud-Ouest à courbure anticyclonique domine sur une bonne moitié sud de la France. Si les nuits sont assez fraîches, on observe des journées très douces. 

Un changement de synoptique est à prévoir ce week-end. Un anticyclone va se constituer entre les Açores et l'Irlande. Cette poche anticyclonique va s'ouvrir en direction de la mer de Norvège, puis en direction de la Scandinavie d'ici dimanche/lundi. Dans ce contexte, les conditions météorologiques deviendront propices au retour de l'air froid à l'échelle de l'Europe. Il reste à savoir jusqu'où progressera cet air froid car si certains scénarios voient le flux d'Est gagner notre pays, d'autres nous laissent à l'écart du gros des troupes... 

Un premier rafraichissement est attendu ce week-end à l'échelle de la France. Les températures à 850 hPa vont s'approcher des 0 à -1/-2°C sur une grande partie du pays (il s'agit des 1500 m d'altitude). Sur les régions Méditerranéennes, le temps s'annonce mitigé durant le week-end, avec une alternance d'éclaircies et de nuages. Sur nos reliefs, les nuages dominent avec des averses assez fréquentes. Elles devraient se faire sous forme de neige dès 1000 m environ, dans des quantités assez faibles. 

Le vent souffle avec du mistral et de la tramontane en toutes zones. Cela évitera toute problématique de gel en plaine. En cours de semaine prochaine, il faudra surveiller l'évolution des gouttes froides sur l'Europe. Le modèle GFS voit l'arrivée d'une goutte froide continentale autour du 5 ou 6 avril (soit une échéance encore LOINTAINE) ce qui conduirait à un bon coup de froid tardif, associé à des risques de gel sur de nombreuses régions et donc à un risque de dégâts sur l'agriculture ! Voir GFS ci-dessous : 

Le modèle CEP bouge énormément d'une actualisation à l'autre. Il propose dans 50% de ses scénarios une goutte froide qui atteint la France, alors que l'autre moitié nous laisse largement en marge de l'advection froide principale. De façon générale, nous pouvons retenir qu'une baisse des températures est attendue autour du 5 avril. Toutefois et contrairement à ce que l'on peut lire un peu de partout sur internet ces derniers jours, le scénario d'une vague de froid sévère comme l'année dernière est loin d'être confirmé à cette heure. 

Il pourrait s'agir pour notre pays d'un événement plus "ordinaire" bien que toujours problématique compte tenu de l'avancement de la végétation. Nous y reviendrons prochainement. 

Google+

Nos derniers Articles

Retour de la neige en fin de semaine !

Le changement de temps tant attendu va débuter dès ce mercredi. Cela commencera par un temps plus nuageux mais toujours doux pour la saison. Jeudi, nous serons dans l'influence maritime à l'avant du rail dépressionnaire qui se renforce sur l'Atlantique....

20 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers une fin février plus agitée !

On tient enfin ce changement de temps tant attendu. Ce mois de février est pour l'instant remarquablement doux et sec. Nous sommes en moyenne 3 à 4°C au-dessus des moyennes de saison pour ces 19 premiers jours. Cela pourrait bien faire de ce mois de février...

19 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers une baisse des températures avec neige...

Le week-end se termine sous le signe d'un puissant anticyclone qui a favorisé des températures anormalement douces. Entre le début et le milieu de semaine à venir, les hautes pressions vont enfin reculer et se rétracter en direction de l'Afrique,...

18 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Flux de nord-ouest : à quoi s'attendre ?

On vous en parlait hier et ça se confirme encore aujourd'hui : la plupart des modèles de prévision confirment un profond changement de circulation atmosphérique pour cette fin février. Autant qu'on se le dise : il n'y aura rien d'exceptionnel en...

17 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite