Météo Languedoc
Prévisions et suivi en temps réel

Des signaux en faveur d'un changement de temps vers le 10 janvier

La fin d'année est bouclée : ce sera sous le signe de la douceur. Pas de caractère exceptionnel sur notre région toutefois, en raison des nuages assez nombreux qui empêchent aux maximales de s'envoler trop haut. Nous resterons tout de même 3 à 4°C au-dessus des moyennes saisonnières, ce qui devient habituel en cette année 2022 qui aura été caractérisée par des températures anormalement hautes et de fréquents records de chaleur. Nos regards se tournent prudemment vers le long terme.

En effet, les principaux modèles numériques de prévision entrevoient depuis 48h de possibles évolutions sur la circulation atmosphérique à long terme - vers le 10 janvier ! L'échéance étant éloignée, nous aborderons cet article avec prudence et conditionnel. Ce jeudi, les modèles continuent d'aller en ce sens : une baisse des températures est probable en fin de première décade de janvier, associée à un temps plus perturbé à l'échelle de la France. Sans prendre les cartes ci-dessous au pied de la lettre, voici l'évolution de la synoptique entre cette fin de semaine et J+9 sur le modèle GFS : 

Il est important de considérer que ces cartes ne sont pas à prendre au pied de la lettre, car elles évoluent à chaque actualisation des modèles. Elles ne servent qu'à illustrer nos propos. Toutefois, alors que l'anticyclone est actuellement positionné entre le Maghreb, l'Espagne, la France l'Italie, repoussant la limite barocline loin au nord (passage des dépressions vers les Îles Britanniques, Islande et Scandinavie), nous pourrions assister durant la première décade de janvier à un déplacement de l'anticyclone en direction de l'Atlantique, probablement vers les Açores. 

Ce scénario est globalement vu par tous les modèles, qu'ils soient déterministes (GFS/CEP) ou ensemblistes (GEFS). Le devenir de cet anticyclone va conditionner la suite du programme météo. Il y a en gros deux possibilités "importantes". Soit cet anticyclone parvient à s'élever vers les hautes latitudes, en direction de l'Islande, ce qui pourrait favoriser la mise en place d'un flux de nord sur une grande partie de l'Europe, ou peut-être même de Nord-Est, avec de fait des conditions hivernales généralisées. Ce scénario est à ce jour MINORITAIRE (10% du panel) mais était totalement absent il y a encore 48h. On peut l'illustrer par le scénario 4 de GEFS ci-dessous : 

La deuxième possibilité est MAJORITAIRE : la reprise d'ondulations sur l'Atlantique et plus largement l'Hémisphère nord. Le dynamisme atmosphérique serait trop stimulé pour permettre à l'anticyclone de remonter aux hautes latitudes, empêchant toute tentative de blocage, mais nous aurons plutôt une succession de dépressions et de périodes plus stables. Si ce scénario vient à se vérifier, la baisse des températures sera aussi généralisée, sans toutefois parler de véritable coup de froid.

Par contre, cela permettrait aux reliefs de voir la neige tomber parfois dès 800/1000 m d'altitude. De façon générale, retenons qu'un changement de temps est probable vers le 10 janvier. En espérant qu'il se confirme... Un petit mot pour le Roussillon, où aucune pluie significative n'est entrevue, malgré ce changement probable de temps. Ci-dessous, le digramme de la ville de Nîmes. La courbe rouge représente la moyenne de tous les scénarios. On constate bien cette tendance à la baisse des températures à long terme : 

Google+

Nos derniers Articles

Sécheresse : comment espérer une amélioration...

Samedi dernier, le 18 mars, une perturbation pluvieuse et localement orageuse a apporté 36,8 mm à la station de Perpignan-Rivesaltes. Il faut remonter au 23 septembre 2022 pour retrouver un cumul aussi "élevé". Cette pluie est vue comme une providence...

21 mars 2023 à 18:00

Lire la suite

De la douceur pour cette fin mars !

Ce lundi 20 mars, le contexte météorologique est caractérisé par le positionnement d'une petite dorsale anticyclonique entre les Açores, le Portugal, l'Espagne et la Méditerranée Française. Pour la semaine à venir, ces...

20 mars 2023 à 18:00

Lire la suite

Grande douceur la semaine prochaine : jusqu'à...

Ce dimanche 19 mars, nous venons d'assister au passage d'un petit talweg dépressionnaire peu dynamique, qui continue de se résorber en cette fin de journée. Dès demain lundi, une hausse des pressions atmosphériques va s'établir avec une dorsale...

19 mars 2023 à 18:00

Lire la suite

Nouvelle vague de douceur la semaine prochaine...

Ce samedi 18 mars, le contexte météorologique est caractérisé par le passage d'un talweg dépressionnaire, dont le dynamisme principal est situé sur le nord de la France et les Îles Britanniques, mais avec débordement jusqu'au...

18 mars 2023 à 18:00

Lire la suite