Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Dégradation en fin de semaine : pluies et chutes de neige ?

Vers de nouvelles pluies et chutes de neige en fin de semaine ? 

1) Introduction : une semaine en demi-teinte avant une nouvelle dégradation active en fin de semaine ? 

Notre région vient de connaître un épisode pluvio-neigeux conséquent, notamment entre l'extrême Est de l'Hérault, le Gard, les Cévennes, le Mont-Lozère et la Margeride. Il est tombé 50 à 90 mm de précipitations sur le Gard, et jusqu'à 50 ou 60 cm de neige sur le Mont-Lozère. La semaine à venir s'annonce plus calme, même si quelques précipitations furtives sont possibles. On va vous détailler le programme ci-dessous. Une dégradation plus active semble se dessiner pour la fin de semaine. Elle pourrait toucher toute la région, avec demeurant faible près du Roussillon et plus marquée en se rapprochant des Cévennes et de l'Est du Languedoc.

2) Analyse du contexte atmosphérique et synoptique pour la semaine : 

Nous sommes actuellement sous l'influence d'un anticyclone centré sur la Scandinavie. Dans le même temps, l'activité dépressionnaire reste marquée entre le Groenland et le Royaume-Uni. Entre ce début et le milieu de semaine à venir, nous assistons à une hausse relative des pressions atmosphériques. Toutefois, l'anticyclone va rester bien au sud, en direction de l'Afrique. La situation est par contre à suivre pour la fin de semaine, avec la probable circulation d'une goutte froide dépressionnaire entre l'Espagne et la France. La trajectoire exacte et le dynamisme associés sont pour le moment incertains : l'intensité et l'étendue de la dégradation dépendront de ces ajustements. 

3) Quels-sont les facteurs d'incertitudes à cette heure ? 

Il y a globalement une bonne unanimité des modèles à voir la circulation dépressionnaire glisser du Groenland vers l'Espagne d'ici vendredi 8 mars. Dans ce contexte, le flux va se soulever au secteur sud à un moment ou un autre, favorisant la dégradation en question. Toutefois, l'emplacement exact du couloir dépressionnaire reste à affiner. S'il se décale vers le nord (sur un axe Aquitaine / Massif-Central) il s'agira d'une dégradation de faible intensité. A contrario, si une goutte froide s'isole sur l'Espagne, une dépression pourra se constituer en Méditerranée favorisant une dégradation plus forte que ce qui envisagé pour le moment. 

Troisième cas : la goutte froide peut rester près du Portugal sans trop se propager à l'Est. Nous sommes dans ce cas là sous l'influence d'un petit flux de sud, mais avec un dynamisme moindre. Sur la carte ci-dessous, il s'agit de l'anomalie de l'épaisseur des géopotentiels à 500 hPa (en gros, 5000 m d'altitude). Pour faire simple : le bleu correspond aux zones les + dépressionnaires, à l'inverse du rouge où il s'agit des zones les + anticycloniques. Le signal dépressionnaire ressort nettement autour de l'Espagne, ce qui est en faveur d'une dépression bien positionnée pour notre région... mais l'échéance est encore de 4 jours, donc prudence ! 

4) Scénario envisageable : de bonnes pluies en plaines et des chutes de neige conséquentes en Cévennes ?

Sur la base des modélisations actuelles, une dégradation active est susceptible de se produire autour de vendredi. Nous misons pour le moment sur une faible activité du Roussillon au Biterrois en passant par l'Aude (quelques mm) mais de précipitations plus marquées toujours sur l'Est de l'Hérault, le Gard et la Lozère. Avec la persistance de l'air frais en altitude, il devrait s'agit de chutes de neige significatives au-dessus de 1000 à 1200 m de l'Aigoual à la Lozère. 

Un scénario qui va donc être affiné dans les prochains jours. Ci-dessous, voici l'accumulation des précipitations prévue par le modèle CEP : 

Google+

Contactez nos services météo pour plus d'informations

Nos derniers Articles

Météo pour cette fin avril : du froid avant...

Nous sommes depuis quelques jours sous l'influence d'un flux de nord à nord-est modérément froid. Le vent nous préserve des gelées sur le bassin Méditerranéen. La semaine à venir s'annonce très fraîche, probablement...

21 avr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers une fin avril perturbée ?

Pour le moment, nous sommes sous l'influence de descentes d'air froid entre Suisse et Italie. Elles nous apportent un flux de Nord plus frais mais logiquement sec. En effet, mistral et tramontane, sauf exception, ont pour habitude d'assécher notre masse d'air. C'est donc un...

20 avr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Tendance météo pour le mois de mai 2024

Alors que la première moitié du mois d'avril était remarquablement douce voire chaude, c'est la fraicheur qui s'est installée pour cette fin de mois. Alors que la chaleur de début de mois était généralement 5 à 10°C...

19 avr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Retour de l'Hiver : baisse des températures,...

La baisse des températures s'est déjà bien amorcée et ce n'est qu'un début puisque nos prévisionnistes surveillent d'ores et déjà une nouvelle goutte froide pour le début de semaine à venir - cette fois en flux...

18 avr. 2024 à 18:00

Lire la suite