Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Dégradation cette semaine : des nuages, des averses et des orages !

Nous avons profité d'un dimanche encore bien printanier, à la faveur des hautes pressions qui se rétractent désormais vers l'Afrique. Pour les jours à venir, le temps va clairement se dégrader sur l'ensemble des régions Méditerranéennes. En effet, des basses pressions vont s'étirer sur un axe Scandinavie - Allemagne - Espagne. Dans ce contexte, un petit flux de nord va affecter le nord de la France, alors qu'un flux de sud plus instable va s'installer sur nos départements.

Une situation classique mais qui pourrait persister assez durablement. Pour les premiers jours de la semaine, les déclenchements orageux devraient rester assez locaux. En fin de semaine, une dépression mieux constituée pourrait se creuser près de l'Espagne, apportant cette fois une perturbation généralisée et structurée. Faisons le point ci-dessous. 

Pour demain lundi, les nuages vont dominer toute la journée. Des averses vont se déclencher surtout entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude en journée, où elles pourront prendre un caractère orageux. Quelques averses pourront déborder également sur les plaines de l'Hérault, du Gard, ainsi que des Cévennes à la Lozère, mais elles seront plus ponctuelles et dispersées. Cumuls faibles : 0 à 5 mm sur les secteurs précités, mais localement une dizaine de mm du côté du Roussillon !

Pour mardi, même refrain ! Encore de nombreux nuages et des averses qui se généralisent à toute la région. La masse d'air s'annonce peu instable, limitant le risque orageux sans l'exclure. Un arrosage de 2 à 5 mm, localement 10 mm, est à prévoir sur nos départements, ce qui est salutaire au regard de la sécheresse qui s'installe. Pour mercredi, nous aurons encore de nombreux nuages, mais les averses vont surtout se déclencher entre l'Est de l'Hérault, le Gard, les Cévennes et la Lozère. Ci-dessous, voici une accumulation sur les trois jours à venir des précipitations modélisées par ARPEGE : 

Jeudi, il s'agira un peu de la même situation. Un temps encore lourd et instable, avec des averses surtout sur l'Est de la région, alors qu'une accalmie est possible sur l'Ouest du Languedoc et le Roussillon. Entre vendredi et samedi, une dépression pourrait (au conditionnel) traverser la région entre l'Espagne et la Méditerranée. Dans ce contexte, une perturbation pluvio-orageuse plus généralisée et plus structurée pourrait balayer nos départements. Elle sera à l'origine d'un arrosage plus conséquent et d'un petit risque de grêle à surveiller.

Ce n'est qu'à partir de dimanche prochain que le temps pourrait enfin s'améliorer, mais cela ne devrait être que temporaire. Si l'on s'intéresse aux projections à long terme, le contexte devrait rester dépressionnaire avec des risques d'averses et d'orages se prolongeant durant une bonne partie du mois de Mai. 

Google+

Nos derniers Articles

Perturbation ce week-end : des pluies copieuses...

Analyse du contexte météorologique en cette fin de semaine et pour le week-end à venir :  Ce vendredi, une dorsale anticyclonique s'étire des Açores jusqu'au Groenland. Elle favorise un décrochage polaire fortement dépressionnaire,...

01 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Prévisions météo : vers une nouvelle perturbation...

1) Analyse du contexte météorologique ce 28 février et perspectives pour début mars :  L'épisode pluvio-neigeux qui a concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales est désormais terminé. Si les précipitations...

28 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Violente tramontane et tourmente près des...

1 - ANALYSE DU CONTEXTE ATMOSPHÉRIQUE CE 27 FÉVRIER 2024 Nous demeurons ce mardi sous l'influence d'un goutte froide méditerranéenne (on parle de cut-off) en progressive résorption. Elle est dédoublée d'un minimum dépressionnaire...

27 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite