Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Chaleur en octobre : bilan de la première décade

Depuis plusieurs semaines maintenant, nous connaissons un épisode de chaleurs hors normes. Une pluie de records journaliers et mensuels de températures tombe quotidiennement sur l'ensemble de l'Europe Occidentale. Le coupable, une puissante dorsale anticyclonique qui reste bloquée, expulsant la totalité des perturbations hors de la zone, en direction de l'Ecosse et de la Scandinavie. Que peut-on retenir de la première décade du mois d'octobre, où le ciel ne semble pas avoir changé de couleurs ?

En termes de précipitations, à l'échelle nationale, nous n'avons presque connu aucune pluie. Seule une perturbation a balayé le Nord-Est de la France, donnant jusqu'à 9.8 mm à Serémange-Erzange, en Moselle. Sur notre région, la pluie fut inexistante, ce qui aggrave davantage la sécheresse actuelle. 

Cumul des précipitation depuis début octobreLégende : Carte de cumuls de précipitations de la première décade d'octobre - Meteo-France

 

Cette "patate" anticyclonique a eu cet effet de fort déficit pluviométrique, qui se présente en plus à la période qui est censée être la plus active en termes d’épisodes méditerranéens et cévenols. Mais il ne s'agit pas seulement de l'effet le plus marquant. À une période où nous sommes normalement vêtus de laine et d'autres vêtements chauds, ce début du mois d'octobre 2023 est marqué par un épisode de températures hors normes. Sa durée est remarquable avec plusieurs journées consécutives de fortes chaleurs (> 30°C).

La station de Nîmes-Courbessac relève du premier au 10 octobre cinq journées de fortes chaleurs, dont quatre sur la période du 7 au 10 octobre. Depuis 2011 avec 48 dépassements du seul de fortes chaleurs en France, la première décade de ce mois-ci atteint provisoirement 43 dépassements, ce qui nous classe en deuxième position.



Légende : Moyennes et records de la station de Nîmes-Courbessac - Infoclimat

 

En restant sur l'exemple de Nîmes, nous avons battu 5 fois d'affilée le record de chaleurs journalier avec un maximum de 32.0°C atteint le 8 octobre. L'épisode de chaleurs va se poursuivre jusqu'à samedi, où une perturbation devrait mettre un terme aux conditions fortement anticycloniques. Déjà aujourd'hui sur les plaines méditerranéennes, on peut observer de nombreux nuages bas ou de brouillards d'entrées maritimes, avant que ces derniers ne se dissipent en cours de journée.

Pour la fin du mois d'octobre, malgré cette transition qui devrait avoir lieu et une baisse de la pression assez temporaire à l'arrière pour la seconde décade, nous attendons à nouveau pour la dernière décade d'octobre le retour d'anomalies positives, parfois jusqu'à 2 ou 3°C sur l'échelle du pays.

Google+

Nos derniers Articles

A quand le retour du beau temps ?

Des orages parfois forts ont concerné le département du Gard ce samedi. Les cumuls atteignent 43 mm à Uzès, où les vignobles ont été impactés par de nouvelles chutes de grêle. Vous êtes nombreux à nous poser...

18 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Orages localement violents ce vendredi !

Nous sommes dans une période particulièrement instable. Une goutte froide stagne actuellement sur le Golfe de Gascogne entre France et Espagne. Elle draine de l'air marin relativement doux et humide près du sol tandis que l'air frais persiste en altitude. Ce...

17 mai 2024 à 14:00

Lire la suite

Risque d'orages forts ce vendredi : grêle...

L'instabilité est encore assez importante avec des averses et des orages sur la région. De nouveaux orages, probablement plus structurés que ceux des derniers jours, se confirment ce vendredi 17 mai 2024. Ils pourraient parfois produire de la grêle et d'intenses...

16 mai 2024 à 18:00

Lire la suite

Poursuite d'un temps orageux

Nous demeurons en cette mi-mai sous l'influence d'un système dépressionnaire peu mobile situé sur le proche Atlantique. Le temps reste lourd et instable, avec de fréquentes averses et un risque d'orages qui va se maintenir ces prochains jours.  1)...

15 mai 2024 à 18:00

Lire la suite