Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Canicule cette semaine avant un changement de temps bien incertain

Nous sommes au cœur d'une canicule sans précédent. En effet, si le record absolu n'est pas menacé (46°C en juin 2019) et que la canicule de 2003 restera plus intense et plus longue, cette canicule de 2023 se démarque par arrivée tardive après le 20 août. Des records mensuels sont déjà tombés, d'autres absolus ont également été battus comme à Mende avec 37,7°C (contre 37,1°C en 2019). Demain, les températures pourront encore grimper d'un cran pour un pic d'intensité attendu ce mercredi.

La journée devrait très probablement être la journée la plus chaude sur notre région. Les modèles entrevoient généralement 40 à 41°C en plaines, localement 42°C avec pourquoi pas des pointes qui pourront aller jusqu'à 43°C sur les plaines centrales du Gard.


Carte : Météociel

Rappelons que la moyenne des températures à Nîmes pour une fin août est de 29°C. À Montpellier, elle atteint même 28°C. Contrairement aux idées reçues forcées par le réchauffement de notre climat, avoir 35°C n'est pas normal et avoir 42 ou 43°C l'est encore moins. Par ailleurs, se réjouir de ce temps n'est pas acceptable quand on sait que la canicule est l'aléa naturel le plus meurtrier en France, très très (très) loin devant les inondations. Verrez-vous vous réjouir d'une inondation qui a fait des morts ?

En parlant d'inondations, vous êtes nombreuses et nombreux à vous inquiéter de la suite de cette canicule avec de possibles orages violents. Nous rappelons qu'il ne peut avoir de corrélation. Avoir de très fortes chaleurs et une mer chaude sont des éléments qui peuvent aggraver une situation orageuse mais en aucun cas, la canicule crée ces orages. Un changement de temps est attendu ce week-end entre le 26 et le 27 août mais des incertitudes sont présentes.


Cartes : Tropicaltidbits

Ci-dessus, nous avons deux modèles pour la même échéance (le samedi 26 août). La carte de gauche (modèle GFS) montre le plongement de basses pressions sur l'Ouest de la France et l'Espagne. Dans cette configuration, le contraste thermique favoriserait une ou plusieurs dégradations orageuses autour de la Méditerranée avec potentiellement de violents orages. La carte de droite (modèle CEP) est aussi valable pour le samedi avec des basses pressions qui auraient plus de mal à atteindre notre pays.

Dans ce cas, quelques orages ne sont pas exclus mais il serait moins probable d'avoir une perturbation organisée. Dans les deux cas, ce changement de temps mettra fin à la canicule. La baisse des températures serait plus ou moins marquée selon les scénarios mais nous ne parlerons plus de canicule. Il est encore difficile de déterminer quel scénario est le plus probable avec une dispersion de l'ensemble des modèles. Si la baisse des températures sera agréable, nous regardons attentivement les possibilités de pluies qui manquent cruellement à la région.

Google+

Nos derniers Articles

Forte instabilité avec orages autour du...

L'été n'est toujours pas là. Plus encore, outre la petite dégradation en cours sur l'Est du Languedoc et la Lozère, nous confirmons la mise en place d'une nouvelle vague d'orages autour du 20 juin sur de nombreuses régions Françaises....

14 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers de nouveaux orages autour du 20 juin...

Une dégradation de faible intensité est attendue entre demain vendredi et samedi matin. Elle va concerner surtout l'Est du Languedoc, les Cévennes et la Lozère. Pour la suite, nos météorologues surveillent d'ores et déjà la...

13 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Tendance météo pour la deuxième moitié de...

Nous approchons de la mi-juin. La plupart des agglomérations de notre région n'ont pas encore atteint le seuil symbolique des 30°C. Quelles-sont les tendances météorologiques pour la deuxième quinzaine de juin ? On vous détaille ci-dessous...

12 juin 2024 à 18:00

Lire la suite

Vers une nouvelle dépression météorologique...

La semaine à venir s'annonce relativement ensoleillée mais assez fraîche comparativement aux normales saisonnières. Par ailleurs, nos services surveillent déjà l'arrivée d'une nouvelle dépression météorologique,...

11 juin 2024 à 18:00

Lire la suite