Météo Languedoc
Prévisions météo et suivi en temps réel

Actualité météo pour la fin novembre : vers une intensification du froid ?

Analyse météorologique de ce 24 novembre 2023. La France est actuellement sous l'influence de la dorsale anticyclonique qui s'étire entre les Açores et l'Irlande et qui déborde largement sur notre pays, pour une courte durée toutefois. Ce rebond des pressions a induit une hausse des températures ce vendredi, mais cela ne va pas durer. Dès demain vendredi et pour le week-end à venir, les hautes pressions vont remonter vers l'Islande. Dans le même temps, un décrochage polaire associé à des basses pressions et de l'air bien plus froid s'organise par la Scandinavie. 

Une coulée froide va concerner l'Europe ce week-end, avec un axe principalement situé entre la Scandinavie, l'Allemagne, l'Autriche et les Balkans. La France est frôlée, mais de l'air modérément froid et continental va tout de même parvenir à déborder sur notre pays. En bref, une nouvelle baisse des températures est attendue, d'une intensité tout à fait ordinaire. Cette coulée dépressionnaire va tournoyer sur elle-même en début de semaine prochaine et devrait se rabattre temporairement vers la France (surtout le nord et l'est) du pays avec une nouvelle advection d'air continental. En bref, c'est un schéma qui n'est franchement hivernal (pas de sévérité du froid) mais suffisant à nous emmener vers des températures passant sous les normales saisonnières

Conséquences sur le bassin méditerranéen, dont notre région le Languedoc-Roussillon. On vous le disait : pas de vague de froid à proprement parler pour le moment. Pour demain samedi, les conditions ensoleillées dominent des plaines aux littoraux. Des passages nuageux concernent nos reliefs. Le mistral et la tramontane se maintiennent, mais commencent à perdre de la vigueur. Malgré un bon ensoleillement, les températures maximales sont voisines de 0 à -2°C sur les plateaux Lozériens, 7 à 8°C en vallée du Rhône et l'intérieur de l'Aude, et jusqu'à 12 ou 13°C sur les zones les + chaudes (plaines littorales de l'Hérault, de l'Aude et des PO). 

La nuit de samedi à dimanche s'annonce plus froide. Les gelées sont généralisées et parfois fortes sur les reliefs. Sur les plaines, on aura également des gelées blanches dans les campagnes de l'Hérault, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, là où le vent a cessé. Le mistral empêche le gel côté Gard. Dimanche en journée, le ciel va se voiler... Les maximales sont voisines de 8/9°C en vallée du Rhône (mistral) et jusqu'à 12 à 13°C sur les mêmes zones que la veille... Nuit de dimanche à lundi, très fraîche également. Avec l'arrêt du vent, on peut avoir des gelées blanches + étendues. Cela dépendra aussi du voile nuageux (certains scénarios voient le voile se maintenir, d'autres non). 

Lundi, arrivée d'une perturbation atténuée, qui donne de nombreux nuages. Un petit passage pluvieux est attendu sur nos plaines à priori en fin de journée. Il se fait sous forme de neige sur les reliefs, notamment en Lozère où les flocons peuvent saupoudrer les sols dès 1000/1200 m environ (en soit, rien de bien conséquent pour la période de l'année). Pour la suite de la semaine, on note des nuits assez froides, surtout si le vent reste faible (forte probabilité d'avoir des gelées jusqu'en plaines). Les maximales sont voisines de 10 à 14°C de l'intérieur du Languedoc au littoral Roussillonnais. C'est légèrement sous les normales

Et pour la suite ? C'est toujours le foutoir dans les modélisations qui évoluent ENORMEMENT pour toute fin novembre/début décembre. Les modèles saisonniers insistent pour une accentuation nette du froid (c'est un signal important, car il se répète quotidiennement depuis 10 jours). Les modèles déterministes (GFS et CEP) sont + timorés. On note une accentuation du cyclonisme (des dépressions) avec du froid neigeux au nord de la France et de la fraîcheur pouvant s'humidifier près de la méditerranée. Mais ce n'est pas encore clair... Il est probable que les modèles déterministes évoluent vers un scénario + froid, se rapprochant des scénarios saisonniers, sans l'affirmer. 

Nous retenons à cette heure un froid marqué pour l'Europe Centrale, débordant par assauts successifs vers la France, sans intensité significative. On retient également une humidification début décembre (petites précipitations sur notre région, ou mieux selon certains scénarios). Période intéressante d'un point de vue météorologique, qui pourrait persister au moins jusqu'en première décade de décembre. 

Pour rappel, retrouvez ci-dessous les projections du modèles saisonnier CEP pour début décembre. Lui aussi est en faveur de températures se situant nettement sous les normales saisonnières. Ce n'est pas gage de certitude, mais c'est significatif dans cette période de réchauffement climatique. A bientôt pour vos prochains articles... 

Google+

Nos derniers Articles

Dégradation : pluies et chutes de neige...

1) Analyse du contexte météorologique pour la nuit à venir et demain dimanche :  A l'heure de rédaction de cet article (18h00) - nous sommes sous l'influence d'un vaste système dépressionnaire qui glisse du Royaume-Uni vers la France....

02 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Épisode méditerranéen : fortes pluies en...

Analyse du contexte météorologique en ce week-end des 2 & 3 mars 2024 :  Une dorsale anticyclonique est actuellement redressée entre les Açores et le Groenland et va se propager temporairement vers l'Islande et la mer de Norvège d'ici ce...

02 mars 2024 à 12:00

Lire la suite

Perturbation ce week-end : des pluies copieuses...

Analyse du contexte météorologique en cette fin de semaine et pour le week-end à venir :  Ce vendredi, une dorsale anticyclonique s'étire des Açores jusqu'au Groenland. Elle favorise un décrochage polaire fortement dépressionnaire,...

01 mars 2024 à 18:00

Lire la suite

Risque de neige à très basse altitude ce...

Cet hiver 2023-2024 a été totalement vide de suspense pour celles et ceux qui espéraient de la neige en plaines. Sans que cela soit une certitude dans notre climat, nous avons habituellement plusieurs tentatives hivernales permettant de croire (parfois à...

29 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite