Météo Languedoc
Prévisions et suivi en temps réel

A quand la fin de la sécheresse ?

Ce mercredi 12 avril 2023, le contexte météorologique est caractérisé par un flux d'Ouest à Nord-Ouest sur la France. Si les averses sont assez fréquentes sur 75% du territoire, il y a un constat sans appel : les régions Méditerranéennes sont globalement en marge de toute activité précipitante. Jusqu'au week-end à venir, les gouttes froides vont s'enchaîner les unes après les autres, selon la même trajectoire. En clair, outre nos reliefs (Lozère/Cévennes et Pyrénées) ainsi que dans l'intérieur de l'Aude, tous nos départements vont rester au sec (rares averses et cumuls anecdotiques)

Il n'y a qu'à voir ci-dessous l'accumulation brute du modèle GFS jusqu'au dimanche 16/04. Si la modélisation n'est pas à prendre au pied de la lettre, on retrouve bien les précipitations sur les reliefs (10 à 20 mm en général sur 3 à 5 jours - ce qui est probablement surestimé) et quelques débordements (eux-aussi surestimés par le modèle) sur le Roussillon. On constate également la poche sèche sur le Gard, où il n'est tombé par exemple que 53 mm à Nîmes-Courbessac depuis plus de 100 jours (1er janvier 2023). 

En bref, la sécheresse continue de s'aggraver, alors que nous approchons de la mi-avril. L'occasion pour nos météorologues de faire un point sur les semaines à venir. Peut-on espérer un déblocage ? Si oui, quand ? Réponse ci-dessous. Les projections saisonnières ont été réactualisées. Le modèle CFS pour la deuxième moitié d'avril est en faveur d'un blocage anticyclonique près des Îles Britanniques, avec passage de petites gouttes froides peu dynamiques au sud (une fois n'est pas coûtume) sur l'Espagne notamment. 

Sauf surprise, ces gouttes froides seront trop éloignées pour nous concerner. Si des précipitations sont probables côté Espagne (plutôt au sud et à l'est du pays), la France resterait dans un contexte de forte sécheresse. On surveillera tout de même d'ici là le passage d'une petite anomalie dépressionnaire, mais c'est incertain et ne représente pas l'option retenue pour le moment. Conséquemment, nous misons sur la poursuite de la sécheresse au moins jusqu'à fin avril.  

Concernant le mois de mai, les hautes pressions pourraient dominer sur une grande partie de l'Europe. TOUTEFOIS, les deux modèles saisonniers principaux (ECMWF et CFS) voient des orages nettement plus nombreux sur les reliefs, qui pourraient déborder partiellement vers les plaines. Il y a des signaux en ce sens... 

La situation reste incertaine car les quantités de pluie seraient souvent assez faibles, avec des arrosages ponctuellement plus forts là où les orages vont passer. Le mois de mai serait quand même plus pluvieux qu'avril. Ci-dessous, voici la projection des anomalies de précipitations du modèle CFS pour le mois de mai. Objectivement, nous ne pensons pas que cela inversera la sécheresse d'autant que juin, juillet et août seraient très chauds et très secs. 

Google+

Nos derniers Articles

Une semaine perturbée : nouvelles pluies...

1) DESCRIPTION DU CONTEXTE MÉTÉOROLOGIQUE ACTUEL ET A VENIR : Nous sommes actuellement sous l'influence d'un talweg dépressionnaire qui va évoluer en cut-off sur la Méditerranée : il s'agit d'une goutte froide faiblement dépressionnaire...

26 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Météo : un temps perturbé avec pluies et...

CONTEXTE METEOROLOGIQUE DU 25 FEVRIER 2024 -  Nous sommes actuellement sous l'influence d'une dépression très dynamique qui aborde la France par le proche Atlantique. La pression atmosphérique est actuellement voisine de 983 hPa sur la Bretagne. La zone...

25 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Pluie et neige sur la région ces prochains...

Ce sont bien 72 heures dépressionnaires qui nous attendent. En effet, dès ce dimanche et jusqu'à mardi, une dépression va circuler près de notre région. Elle entamera son parcours par la Bretagne demain pour glisser sur le golfe du Lion lundi...

24 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite

Dégradation : pluies et chutes de neige...

ANALYSE DU CONTEXTE METEOROLOGIQUE - Le flux général a pivoté au secteur Nord-Ouest sur la France. Il véhicule de l'air un peu plus frais que ce que l'on a connu ces dernières semaines, avec le retour de quelques flocons sur nos sommets. En bref,...

23 févr. 2024 à 18:00

Lire la suite