Prévisions & Suivi en temps réel

Réchauffement climatique : jusqu'à +7°C d'ici 2100 !

Mario Hoppmann, European Geosciences Union, AFP
Mario Hoppmann, European Geosciences Union, AFP

Les chercheurs du GIEC (le Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat), ont effectué une nouvelle étude concernant le réchauffement climatique. Les résultats sont assez alarmistes selon certains scénarios. En effet, dans le cas le plus pessimiste, nous pourrions observer une augmentation de la température moyenne globale de +7°C à l'échelle du monde. La dernière étude en date (effectuée en 2012) faisait état d'un réchauffement de +6°C dans le pire des scénarios. Cela prouve que la situation reste préoccupante et pourrait continuer de s'aggraver si des mesures ne sont pas prises rapidement.

Une simulation a été faite par Météo France (voir vidéo ci-dessous). On peut observer l'évolution de la température à la surface de la Terre entre l'année 1850 et l'année 2100, selon les deux modèles Français d'estimation. La différence est frappante voire inquiétante. C'est pourquoi il est impératif de limiter les causes de ce réchauffement dans la mesure du possible.

 


D'autres résultats permettent de mettre en lumière le lien étroit entre les émissions de CO2 et le réchauffement observé à la surface du globe. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, la température moyenne globale de surface a commencé à augmenter entre les années 1950 et 1960. Puis une hausse plus conséquente se met en place dans les années 1990 correspondant à l'hyper-industrialisation mondiale avec toutes les activités polluantes qui en découlent (usines, centrales nucléaires, augmentation des transports aériens et maritimes).

Pour ralentir cette hausse de la température moyenne globale à la surface de la Terre, il est donc impératif que les émissions de CO2 baissent. En effet, les scénarios les plus optimistes (prenant en compte une baisse conséquente de ces émissions) prouvent que cette solution pourrait fonctionner puisque la température augmenterait de "seulement" 1.5 à 2°C d'ici 2100 comme vous pouvez le voir sur la courbe grise ci-dessous.

Revenons à l'échelle de notre pays. Les conséquences d'une augmentation aussi marquée (comme celle du scénario pessimiste) pour la France, et plus largement pour l'Europe de l'Ouest, serait l'apparition de vague de chaleur bien plus importantes, tant par leur intensité que par leur fréquence ainsi que leur durée. Cet effet serait catastrophique pour les populations puisque nous dénombrons actuellement des centaines voire des milliers de victimes à chaque vague de chaleur observées durant la période estivale.

De ce fait, ce nombre de décès pourrait donc augmenter au cours des prochaines décennies. Cependant, ces hypothèses sont tout de même à prendre avec des pincettes. Rappelons qu'il s'agit de calculs effectués par des modèles climatologiques de plus en plus fiables mais pas totalement infaillibles. Il s'agit uniquement d'une estimation et non de faits totalement avérés.

Partager sur