Prévisions & Suivi en temps réel

L'épisode neigeux du 8 janvier 2010 sur le bassin Méditerranéen : jusqu'à 30 cm !

Vincent Lhermet via meteomassifcentral.over-blog.com

Les 7 et 8 janvier 2010, un épisode neigeux d'ampleur remarquable affecte l'Ouest de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la vallée du Rhône, ainsi qu'une partie du Languedoc-Roussillon. Les hauteurs de neige sont hétérogènes : la neige est surtout présente en grande quantité à l'Ouest d'une ligne Arles - Carpentras concernant les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse, ainsi qu'à l'Est d'une ligne Nîmes - Alès dans le Gard. De fait, c'est en vallée du Rhône que les hauteurs les plus importantes sont observées, avec bien souvent 25 à 30 cm de neige.

Voici le contexte météorologique observé lors de cet évènement. Une dorsale anticyclonique s'est formée sur l'Atlantique le 7 janvier 2010, remontant vers l'Islande. Dans le même temps, un décrochage arctique s'est opéré depuis la Scandinavie vers la France, en flux de secteur Nord-Est plongeant tout droit vers la France et l'Espagne. Au contact de l'air froid, une puissante dépression s'est alors développée entre les Baléares et le golfe du Lion, conduisant à des advections humides durables sur l'arc Méditerranéen.

Chronologiquement, l'épisode pluvio-neigeux a débuté le 7 janvier 2010 en soirée, sur les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et le Gard notamment. Dans l'axe où soufflait le mistral, entre Arles, les Alpilles, le pays d'Avignon, Orange, la vallée du Rhône ainsi que de Nîmes à Uzès, les précipitations se sont rapidement produites sous forme de neige. Sur l'Est des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse, il s'agissait de pluies froides, en raison du redoux lié au vent d'Est. Même constat sur l'Hérault, avec dans un premier temps de petites précipitations pluvieuses (manque d'isothermie liée à la faiblesse des précipitations).

Le 8 janvier 2010, la dépression s'est peu à peu enroulée sur elle même, permettant une généralisation des précipitations et surtout une meilleure pénétration de l'air froid. Si les pluies continuent de tomber de façon soutenue sur quasiment toute la PACA, il neige abondamment toute la journée sur l'Ouest du 13/84, ainsi que sur le Gard et l'intérieur du Languedoc-Roussillon. Les pluies se limitent aux plaines littorales Héraultaises. En vallée du Rhône, ces chutes de neige sont associées à un fort mistral, avec la formation de congères sur les routes principales entre Nîmes et Avignon.

Dans la nuit du 8 au 9 janvier 2010, les précipitations neigeuses concernent tout le Languedoc-Roussillon et une bonne partie de Midi-Pyrénées. Avec le refroidissement qui se poursuit, cette neige tient en général, avec toutefois des quantités hétérogènes. Le 9 janvier, il neige encore fortement dans l'intérieur de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Au paroxysme de cet épisode, 13 000 foyers sont privés d'électricité sur le Gard, 7000 dans l'Aude.

Les hauteurs de neige durant la totalité de l'épisode sont hétérogènes. Il tombe 25 à 30 cm de l'Uzège à la vallée du Rhône, avec parfois des congères de 60 cm sur les nationales coupant perpendiculairement le mistral. Sur les plaines Nîmoises, les cumuls atteignent 10 à 15 cm, particulièrement sur l'Est et le Nord immédiat de la ville. Les plaines près de Montpellier sont à peine saupoudrées, mais quelques centimètres recouvrent l'intérieur de l'Hérault. Sur les plaines de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, 5 à 10 cm recouvrent les sols en général, mais des hauteurs de 30 à 50 cm sont observées sur les reliefs, à basse/moyenne altitude. Notez notamment les 52 cm relevés sur les communes des Martys (11- Haut Cabardès) et de Cuxac-Cabardès (source : Meteoc).

Les deux photographies ci-dessous ont été réalisées dans le Gard Rhodanien par Vincent Lhermet (blog : meteomassifcentral.over-blog.com) :


Partager sur