Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une nouvelle canicule début août en France ?

Si la chaleur a diminué d'un cran, il a tout de même fait jusqu'à 34/35°C cet après-midi sur les plaines de l'Hérault et du Gard. Nous vous évoquions hier encore un risque d'orages localisés pour la fin de semaine : ce risque est toujours présent, mais semble tout de même revu à la baisse concernant son intensité (voir les détails ci-dessous dans l'article). En effet, le talweg dépressionnaire qui va se former sur les Îles Britanniques demain jeudi va manquer de profondeur. Il va tangenter les régions Méditerranéennes vendredi, sans vraiment nous atteindre.

A compter de ce week-end, un nouveau bloc anticyclonique va remonter d'Afrique du nord jusqu'à une moitié sud de la France. Il sera associé à de l'air très chaud, puisque les températures au niveau 850 hPa vont atteindre +20°C sur la Méditerranée. Nous soulignons aussi que selon les dernières modélisations, ce contexte anticyclonique devrait s'avérer durable, avec de fait un risque de très fortes chaleurs ou peut-être même d'une canicule. Les régions proches de la Méditerranée ne seront certainement pas les seules concernées : la forte chaleur devrait remonter jusqu'au centre au moins. Ci-dessous, voici le contexte synoptique attendu : 

Focus sur demain jeudi et vendredi. Ce sont les deux journées les plus instables qui s'annoncent sur notre région. Jeudi matin, le soleil va durablement se maintenir sur notre région, malgré quelques nuages élevés. L'après-midi, les cumulus vont éclore sur les reliefs Pyrénéens, où des orages parfois forts vont se former avec risque d'intenses pluies localisées et de grêle. Ces orages pourront déborder vers les plaines des Pyrénées-Orientales ou peut-être même du sud de l'Aude en fin de journée, en perdant de leur intensité. Les nuages élevés vont aussi envahir l'Hérault, le Gard et la Lozère, sans pluie.

Pour vendredi, selon les derniers scénarios, une perturbation atténuée va balayer la région. Strictement parlant, il va s'agir d'un temps mitigé à nuageux, donnant quelques averses ici ou là. Les cartes sont malheureusement pessimistes avec des quantités insignifiantes : le plus souvent 0 à 1 mm, localement 2 à 5 mm entre l'Aude et les Pyrénées-Orientales (et encore, c'est incertain !). Quant aux températures maximales pour ces deux journées, il faudra profiter de la relative accalmie caniculaire : 

Car à compter de samedi, le bloc de hautes pressions fait son retour, avec cet air qui surchauffe depuis le début de l'été. Cela va se traduire par un temps parfaitement ensoleillé. Aussi, le mistral et la tramontane sont souffler assez fortement, avec des rafales de 60 à 70 km/h dans les couloirs habituels : vallée du Rhône, Aude, plaines du Roussillon et plutôt 40/45 km/h sur le reste de la région. La menace d'incendies va rester extrême. Malgré ce vent, les maximales vont repartir nettement à la hausse avec 34/35°C sur le Roussillon et l'Aude et jusqu'à 36 à localement 37°C des plaines Héraultaises aux plaines Gardoises.

A partir de dimanche et tout au long de la semaine prochaine, le soleil devrait se maintenir avec une alternance de journées modérément ventées en vent de terre (mistral/tramontane) et de journées "thermiques" avec des brises marines. Aucune pluie n'est à prévoir. Quant à la chaleur... tout est là pour atteindre les seuils caniculaires (minimales > 20°C et maximales proches de 38/40°C) : 

Partager sur