Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une baisse des températures pour Noël qui va s'accentuer pour la fin d'année !

Cette question revient tous les ans : Noël au balcon ou Noël au tison ? Pour la première fois depuis longtemps, la réponse pourrait être... au tison ! Pas de vague de froid digne de ce nom pour Noël mais le début d'une baisse marquée des températures. Par la suite, le scénario n'est pas encore calé mais le froid devrait s'accentuer d'un cran pour le réveillon de l'An, tout en se maintenir une bonne partie de la première moitié de Janvier 2021. Nos explications ci-dessous.

Entre le 24 et le 25 décembre, une descente froide va s'opérer entre la Scandinavie et l'Allemagne. Elle débordera plus faiblement sur la France, comme en attestent les cartes ci-dessous. Un flux de nord/nord-est va s'installer durant ces journées, accompagné de températures en nette baisse : -2 à -4°C à 850 hPa, parfois -6°C dans le nord. Dans ce contexte, des averse neigeuses vont concerner le nord de la Lozère alors que mistral et tramontane vont se lever sur les plaines, favorisant un temps plus ensoleillé pour le 25/12

Objectivement, les températures vont demeurer assez ordinaires pour le 25, avec des minimales souvent voisines de 0 à -2°C en montagne mais plutôt 3 à 6°C en plaine. Comme souvent, la présence du vent empêche un abaissement marqué du mercure la nuit. Quant aux maximales, elles seront proches des normes avec 8 à 10°C dans les couloirs ventés, 10 à 12°C dans les zones déventées. En bref : un temps "de saison" pour Noël !

Pour la toute fin de l'année : les dernières modélisations déterministes (GFS ci-dessous, mais également CEP) voient un vaste système dépressionnaire se décrocher de Scandinavie et descendre vers la France. A cet instant, la trajectoire du flux sera donc au nord. Ceci implique une accentuation du froid, mais pas de vague de froid intense à proprement parler. Nous serons alors environ 2°C sous les normes de saison et près de 60% des régions Françaises pourraient connaître de la neige jusqu'en plaine. Sur notre région, ce type de flux est plutôt favorable au vent... ainsi qu'à un temps sec, mais à surveiller d'ici là : les petites occlusions sont difficilement anticipables à cette échéance.

Pour début janvier, les modèles patinent toujours. Tous ou presque s'accordent sur un scénario hivernal, avec un vaste blocage anticyclonique situé soit près du Groenland, soit près de l'Islande puis de la Scandinavie. Bien évidemment, l'emplacement de ce blocage (soit disant passant, qui semble de plus en plus probable) sera de toute importance car il déterminera si le flux vient du nord (froid modéré) ou de l'est (froid intense !).

Toujours est-il que le modèle CFS saisonnier, réactualisé ce matin (carte ci-dessous) demeure remarquablement froid pour la première décade de Janvier, avec des températures souvent 2 à 3°C inférieures aux normes de saison et une humidité dans les normes ou légèrement au-dessus sur le territoire Français. En bref, le potentiel d'un coup de froid durable (supérieur à 10/15 jours) monte en puissance chaque jour. Pour la neige, impossible de se prononcer à cette heure concernant notre région... ! 

Partager sur