Prévisions & Suivi en temps réel

Vers un temps plus perturbé d'ici Noël ?

Actuellement, les hautes pressions sont bien installées sur l'Europe de l'Ouest dont la France. Si elles nous ont apporté de belles journée ensoleillées, les phénomènes d'inversion sont également bien présents. Cela se traduit d'abord par une inversion des températures. Vous l'aurez remarqué, les gelées sont nombreuses en plaines lors de nuits claires et déventées. Dans le même temps, le thermomètre est large positif sur les plus hauts sommets comme l'Aigoual par exemple. Cela s'explique par le fait que l'air froid est plus lourd que l'air chaud. Il se retrouve piégé près du soleil tandis que le redoux reste en hauteur et touche donc les reliefs.

Il n'y pas que les températures qui sont piégées près du sol. L'humidité l'est aussi. C'est pourquoi des bancs de nuages bas et/ou de brouillards sont présents, notamment au lever du jour. Ces prochains jours, l'anticyclone va progressivement se décaler vers l'Europe centrale. L'humidité sera en hausse sur notre région et ces phénomènes de nuages bas vont devenir de plus en plus présent.

Carte : Tropicaltidbits

Sur la carte ci-dessus, on remarque bien le déplacement de l'anticyclone vers l'Est (en rouge). Il laisse ainsi plus de place aux basses pressions jusqu'alors bloquées bien loin en Atlantique. Dans cette configuration, il faut s'attendre à un temps de plus en plus perturbé d'ici le week-end prochain et donc d'ici Noël. Dans un premier temps, nous serons sous l'influence d'un flux de Sud mou et anticyclonique. Les entrées maritimes vont peu à peu s'imposer sur la région.

Les gelées encore présentes en début de semaine laisseront la place à des minimales plus douces en raison de la présence d'une couverture nuageuse. Dans le même temps, les maximales seront en baisse par manque d'ensoleillement. L'écart thermique va donc se resser entre le matin et l'après-midi. Côté pluie, mise à part quelques gouttes sous entrées maritimes, la semaine s'annonce calme. Les dépressions devraient finir par se rapprocher le week-end prochain avec à la clef une perturbation plus organisée mais c'est encore loin et mal cerné.

Cartes : Météociel

Et pour la suite ? Qu'en est-il du potentiel de froid pour la période entre Noël et le jour de l'an ? Nous ne sommes pas plus avancés. Pour illustrer cela, nous vous avons mis ci-dessus deux carte d'un même modèle. A gauche son actualisation de la nuit dernière et à droite son actualisation de ce matin. Les deux cartes sont pour le même jour : le 30 décembre. A gauche, un bon froid bien hivernal sur la France tandis qu'à droite c'est la douceur qui règne. Au final, les paris restent ouverts pour la fin du mois et début janvier. Tous les scénarios sont encore possibles. A suivre donc !

Partager sur