Prévisions & Suivi en temps réel

Vers un possible épisode méditerranéen en milieu de semaine

Un épisode pluvio-orageux a concerné l'Est du Languedoc hier. Conformément aux prévisions émises par nos services, il a été d'une intensité ordinaire, bien que des phénomènes localement forts ont été observés comme de la grêle (jusqu'à 3 ou 4 cm de diamètre dans la Vaunage Gardoise) et des cumuls horaires importants (jusqu'à 60 mm/1h). Dans la plupart de nos secteurs, les pluies ont été salvatrices et bien insuffisantes pour combler la grave sécheresse que l'on connaît depuis des mois.

La prévisibilité pour les prochains jours est assez médiocre, mais les modèles semblent en accord pour un risque d'épisode méditerranéen en milieu de semaine prochaine. Pour le moment, il n'est pas question d'évoquer une quelconque intensité car cela va dépendra de plusieurs critères : positionnement de la dépression, mobilité de la goutte froide, niveaux d'instabilité dans la masse d'air. Toutefois, voici les premières prévisions de la part de nos prévisionnistes. Tout d'abord, retrouvez ci-dessous une projection de GFS à l'échelle synoptique pour demain dimanche : 

Les incertitudes débutent dès la nuit prochaine et demain matin. Des nuages bas remontent de Méditerranée, parfois cumuliformes, avec un risque d'averses orageuses très localisées sur la vallée du Rhône, les plaines du Gard et de l'Est de l'Hérault. Elles sont très localisées et incertaines. Dimanche après-midi, des éclaircies de plus en plus généreuses se forment. Le vent marin se lève, avec des rafales de 30/35 km/h l'après-midi. Les nuages bas deviennent nombreux la nuit suivante, avec à nouveau un risque incertain d'averses localisées. Il faut dire que la masse d'air reste instable sur nos régions. Toutefois, la dépression est pour le moment trop éloignée pour propulser de vrais forçages atmosphériques. C'est pourquoi les dégradations restent mal organisées, pour le moment.

Lundi, nous sommes sur les mêmes prévisions. Nuages bas assez nombreux le matin, avec une averse localisée possible, puis éclaircies l'après-midi. Retour de nombreux nuages le soir. Pas de véritable perturbation. Le vent marin persiste, à 20/30 km/h en journée. Ambiance lourde et moite. Pour mardi, nous conservons un temps mitigé ou nuageux le matin, puis ensoleillé l'après-midi (sauf sur le littoral où les nuages bas sont plus tenaces). Entre mercredi et jeudi, le contexte atmosphérique pourrait évoluer. En effet, la dépression Atlantique devrait se rapprocher significativement. 

Il conviendra de confirmer la trajectoire de ce système dépressionnaire. Toutefois, les modèles déterministes CEP et GFS sont en accord pour que la dépression migre vers les îles Britanniques et la Bretagne, avec un talweg se prolongeant jusqu'aux Cantabriques et golfe de Gascogne. Dans ce contexte, les conditions sont réunies pour la mise en place d'un épisode méditerranéen plus significatif que celui d'hier sur le Languedoc et les Cévennes.

Ce scénario sera consolidé dans les prochains jours. Notons que la masse d'air devrait rester très instable, à l'instar des derniers jours. En cas de forçage atmosphérique, cela induit un risque d'orages intenses. A ce titre, voici les projections du modèle CEP : 


Partager sur