Prévisions & Suivi en temps réel

Vers un épisode neigeux sur la région en fin de semaine ?

Vous pensiez que c'était fini ? Le retour du soleil peut donner le ressenti que les chutes de neige sont derrière nous mais ce n'est pas le cas. Une nouvelle dépression est attendue en fin de semaine. Avant cela, nous allons restés sous l'influence d'un temps bien froid, sous les moyennes de saison. Les gelées seront bien présentes et parfois fortes. La nuit de mercredi à jeudi sera la plus froide. En effet, le ciel sera dégagé la majeure partie de la nuit bien que les nuages arriveront par le Roussillon, signe de la perturbation qui se mettra en place.

Mistral et tramontane pourront se maintenir modérément sur les couloirs habituels. Cela limitera les gelées. En revanche, là où le vent sera discret et le ciel dégagé, les gelées vont rapidement s'installer et devenir fortes. Ainsi, nous attendons généralement -2 à -4°C dans les plaines déventées avec des pointes de -6 à -8°C dans les secteurs les plus froids. C'est sans compter des températures bien en-dessous de -10°C voire -12 à -15°C dans fonds de vallées enneigées.

Carte : Météociel

Il est important de considérer cette période froide avant la perturbation attendue en fin de semaine. Ce dernier aura un rôle non négligeable dans le risque de neige. Entre vendredi et dimanche, une nouvelle goutte froide va glisser de la mer de Norvège vers la France pour finir sa course en Espagne. Celle-ci drainera un flux d'Est à Nord-Est sur notre pays. Ce flux continental restera bien froid. Dans le même temps, un dépression de surface va remonter du Maroc vers la Méditerranée au large de l'Espagne puis de la France.

Cette dépression va apporter un temps plus perturbé accompagné d'air doux. Premier élément important qui semble jouer en notre faveur mais qu'il conviendra de confirmer : l'air doux et humide devrait rester au large de la région. Ainsi, même si un léger redoux est possible il devrait rester limité et l'air froid en place sur la France devrait résister. Ce conflit de masses d'air déterminera la limite pluie-neige sur notre région.

Source : tropicaltidbits

A l'heure actuelle, nous privilégions un scénario où l'air froid résisterait face à l'air doux dépressionnaire. Second élément important et qui est lié au premier c'est la position exacte de la dépression. Si elle est trop repoussée par l'air froid, les précipitations resteraient alors en mer et nous serions au sec. Toutefois, si elle parvient à se rapprocher de la côte, la dégradation aurait la capacité de remonter sur notre région.

Si l'ensemble de ces paramètres sont parfaitement coordonnés, un épisode neigeux à très basse altitude pourrait concerner une grande majorité de la région. Contrairement aux précédents épisodes, le Roussillon comme le Languedoc pourraient voir la neige. Un signal de fortes chutes de neige est d'ailleurs à surveiller dans l'intérieur de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Exemple ci-dessous avec l'accumulation de neige prévue par le modèle CEP. Tout cela reste bien entendu à confirmer et à affiner au fil des actualisations.

Carte : Kachelmannwetter

Partager sur