Prévisions & Suivi en temps réel

Vers le retour du froid sur la France ?

Pour débuter cet article, revenons rapidement sur cet hiver 2020-2021. Sans que cela soit visible aux yeux de tous, cet hiver était prometteur pour un "bel et vrai" hiver. En effet, contrairement aux années précédentes où les hautes pressions étaient constamment vissées sur la France et l'Europe, cette année, l'anticyclone s'est souvent élevé vers la Grande-Bretagne, l'Islande et la Scandinavie. C'est une des raisons qui a apporté un temps froid sur le Nord de la France début février. Pour autant, sur le papier nous pouvions espérer un froid plus intense et généralisé que ce qu'il s'est réellement passé.

Cet hiver peut paraitre plus normal mais la conclusion de Météo-France est sans appel avec une température supérieure de 1,2°C par rapport aux moyennes de 1981-2010. Alors oui, il est moins catastrophique que l'hiver 2019-2020 qui avait fini avec un excédent de 2,7°C sur la France. Pour autant, malgré les quelques intrusions d'air froid, cet hiver se termine au-dessus des moyennes de saison (rappelons que le printemps météorologique commence le 1er mars).

Source : Météo-France

Cet hiver météorologique se termine dans une douceur remarquable à l'échelle du pays et notre région n'y échappe pas. Le ressenti est plus que printanier sur toute la France et il nous fait vite oublier que nous sommes que fin février. Les arbres fleurissent, la faune et la flore se réveillent, les plantes potagères se multiplient dans les jardineries comme si l'hiver était derrière nous. Toutefois, nous savons que le mois de mars peut nous réserver des surprises.

Nous avons commencé à l'évoquer le 14 février dans un premier article. Depuis, les choses ont bien entendu évolué mais le constat reste le même : début mars est à surveiller. Sans parler de vague de froid, l'air froid n'est pas chassé de l'Europe. Bien qu'il soit absent de notre pays actuellement, un simple changement de flux et les températues chutent.

Source : tropicaltidbits

Nous commençons à nous rapproche de l'échéance et à y voir plus clair. Ce qui semble se dessiner et se confirmer c'est une nouvelle élévation des hautes pressions vers l'Islande, l'Écosse et l'Irlande. Cette bulle anticyclonique pourrait ouvrir la voie à un flux d'Est continental sur une bonne partie de l'Europe. Si le drain glacial devrait concerner l'Europe de l'Est, l'air froid pourrait gagner notre pays dès le week-end prochain.

Nous devrions rester sous l'influence de l'anticyclone, c'est donc un temps sec qui est attendu de manière générale avec peut-être plus d'instabilité sur la Corse et la Côte-d'Azur. Côté températures, il est encore difficile de définir précisément l'intensité de ce temps plus frais ou froid. La première étape sera de confirmer cette situation pour ensuite analyser son intensité. Ce qui semble de plus en plus certain, c'est le retour des gelées sur le pays et notre région, ce qui est à surveiller au vu du réveil actif de la végétation actuellement.

Partager sur