Prévisions & Suivi en temps réel

Vague de froid entre Noël et le jour de l'An ?

Jour après jour, nous continuons de commenter l'évolution des modèles de prévision (déterministes, ensemblistes et saisonniers) pour la fin de l'année. En effet, nos prévisionnistes misent sur la mise en place d'un gros coup de froid ou même d'une vague de froid autour de Noël, qui pourrait persister assez durablement jusqu'à la mi-janvier à en croire certaines modélisations. Toutefois, il y a encore d'importantes divergences entre les modèles. Si l'on considère les scénarios saisonniers, ECMWF (centre Européen) ou CFS (centre Américain) dont nous vous présentons les cartes ci-dessous, nous nous dirigeons vers une vague de froid digne de ce nom.

En effet, les deux modèles voient un blocage anticyclonique aux hautes latitudes (près de l'Islande et de la mer de Norvège) et, dans un même temps, la mise en place d'un virulent flux d'Est depuis la Russie jusqu'à la France. Une vague d'air très froid déboulerait alors au travers de l'Europe, avec une probabilité significative qu'elle atteigne la France. Le modèle saisonnier ECMWF voit des valeurs de 3 à 5°C inférieures aux normales saisonnières entre Noël et jour de l'An. Quant au modèle CFS, il est de plus en plus extrême, avec des valeurs qui descendent de 6°C sous les normales de saison, localement 7°C ! De tels écarts sont tout simplement EXCEPTIONNELS à cette période de l'année. 

Autre point important, cette vague de froid serait durable, avec des modélisations qui voient 15 jours de très grand froid, mais des températures toujours sous les normes pour au moins 10 jours supplémentaires. Si cela se confirme, nous aurons ainsi des températures sous les normes de saison entre Noël et le 15/20 janvier au moins, avec un paroxysme pour les derniers jours de 2021 et la première décade de 2022. Qui dit "flux d'Est" signifie une probabilité non négligeable de neige sur la Méditerranée (jusqu'en plaine, bien évidemment !).

Ces modèles saisonniers sont clairement les plus froids et il demeure important de recentrer la prévision avec les modèles dits "déterministes" à savoir GFS et CEP. Si l'on s'intéresse à la période de Noël et que l'on prend les cartes "brutes" la conclusion est claire : AUCUNE VAGUE DE FROID n'est prévue à cette heure ! De fait, soit les modèles saisonniers ont totalement faux (ce qui est rare, à cette échéance !) soit les modèles déterministes "patinent" dans la semoule comme c'est souvent le cas avant une vague de froid. Voici les modélisations brutes : 

Notre expertise : à cette heure, nous misons prudemment sur la mise en place d'un coup de froid marqué et durable pour la fin d'année. Nous considérons que les modèles déterministes ont de grandes probabilités d'évoluer vers un scénario à flux d'Est dans les prochains jours et c'est cela que nous surveillerons actualisation après actualisation. Toutefois, il convient de rester prudent car un revirement de situation (nous parlons surtout de ce que voient les modèles saisonniers) n'est pas impossible bien que de plus en plus improbable.

Dans un premier temps, il va falloir confirmer la prévision de blocage anticyclonique et de flux d'Est (qui dépend de l'actuel anticyclone que nous avons en France). Dans un second temps, nous pourrons nous intéresser, si la dynamique continentale se confirme, à la localisation des creusements dépressionnaires et anomalies qui pourront aboutir sur des situations de neige jusqu'en plaine. Sous réserve que cela se confirme bien évidemment. 

Partager sur