Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance pour le mois de septembre : vers un risque élevé d'épisode pluvieux ?

Vous êtes très nombreux à craindre l'automne au vu des circonstances actuelles. Nous avons déjà eu un premier aperçu la semaine dernière avec de violents orages qui ont touché une partie de la région. Ils ont été très bénéfiques au vu de la sécheresse remarquable. De plus, ils ont contribué à faire baisser les températures. Cette parenthèse est derrière nous et les températures s'orientent de nouveau à la hausse. Nous n'attendons pas les valeurs d'une canicule mais nous serons bien au-dessus des moyennes de saison et pour l'instant le temps est bien sec.

Il est important de préciser que ces pluies sont loin d'être suffisantes pour enrayer la sécheresse. Tout est bon à prendre mais nous avons besoin de bien plus de pluies durables et généralisées pour ne plus parler de sécheresse. Comme vous vous en doutez ou le savez déjà, la température de la mer est anormalement haute en Méditerranée. Certains s'inquiètent alors des répercutions. Nous avons déjà répondu à cette question dans un article (voir ici). En conclusion, avec une mer très chaude, si aucune dépression ne vient glisser en Méditerranée, aucun épisode pluvieux n'est attendu. Ainsi, vous auriez beau avoir une Ferrari, sans essence, vous n'iriez pas très loin.

Carte : EFFIS / Copernicus

Notre regard se tourne donc vers septembre qui s'annonce crucial. En effet, si nous ne rechargons pas les nappes durant cet automne, la suite s'annonce très inquiétante. Depuis maintenant quelques jours voire semaines, les modèles saisonniers sont assez stables pour un signal pluvieux durant ce mois de septembre et notamment en début de mois (cf carte ci-dessus). En effet, les tendances vont dans le sens de hautes pressions qui pourront être récurrentes entre l'Atlantique et la Grande-Bretagne. Cela pourrait favoriser des basses pressions plus au Sud et donc en Méditerranée.

Il y a un signal très net pour un excédent de pluie autour de la Méditerranée début septembre. Cela ne garantit pas un épisode méditerranéen et/ou cévenol mais les paramètres sont favorables à cela durant la première décade du mois. Côté températures, nous devrions rester au-dessus des moyennes de saison mais en cas de temps pluvieux, cette chaleur pourrait rester modérée. La seconde partie du mois est plus incertaine.

Carte : EFFIS / Copernicus

Exemple ci-dessus où la France est globalement blanche soit un signal neutre, ni trop pluvieux ni trop sec. Cela démontre l'incertitude pour la suite du mois de septembre. Il en est de même pour les températures où le signal de douceur/chaleur est moins net laissant supposer que nous pourrions alterner périodes chaudes et périodes plus fraîches. Au final, si l'on doit retenir une chose de ces tendances, c'est que nous surveillons le début du mois et notamment la première décade.

Les signaux évoquent, depuis maintenant plusieurs actualisations, une probabilité de pluies autour de la Méditerranée. Cela correspondrait à la saison habituelle pour nos premiers épisodes méditerranéens ou cévenols. L'accumulation de chaleur dans les basses couches conjuguée à une mer chaude sont des éléments à prendre à compte. Inutile de s'affoler aussi loin de l'échéance. Nous allons tout d'abord espérer de bonnes pluies pour remplir nos cours d'eau sans les faire déborder. A suivre !

Partager sur