Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois de novembre

On ne peut pas dire que les tendances saisonnières ont brillé par leur résultats ces derniers temps. Cela reste des tendances avec toute les incertitudes qui sont liées. Chacun est libre de les prendre en considération ou non mais l'argument du "on ne peut pas prévoir à 3 jours donc pourquoi prévoir à 1 mois" ne tient pas la route. Cela montre une incompréhension sur ce qu'est réellement une tendance et une prévision plus fine. Le but d'une tendance est d'analyser les grands centres d'actions (anticyclones, dépressions) et de déterminer leur placement le plus probable étiré sur un mois. Ainsi, dire que le temps sera globalement anticyclone sur un mois n'exclut pas une période dépressionnaire de plusieurs jours. Des événements ponctuels et localisés peuvent passer totalement au travers d'une tendance et donner le ressenti que la tendance est fausse.

A cela s'ajoute le fait que les inter-saisons comme le printemps et l'automne sont généralement difficiles à cerner par les modèles saisonniers. Dans un mois d'octobre par exemple, nous pouvons vite passer d'un temps sec, ensoleillé et chaud à un temps pluvieux et frais. Au final, les deux extrêmes s'annulent et aucun signal net ne ressort sur la tendance mensuelle. Les tendances peuvent être plus évidentes pour l'été et l'hiver. Toutefois, nous nous intéresserons à notre hiver 2021-2022 un peu plus tard dans la saison. Nous allons avant tout nous concentrer sur le mois de novembre qui arrive. Premières effluves hivernales ou poursuite de la douceur automnale ?

Carte : EFFIS / Copernicus

Si les incertitudes étaient importantes il y a peu de temps, un scénario semble se dégager pour ce mois de novembre. La carte ci-dessus est l'anomalie de précipitations sur l'ensemble du mois de novembre selon le modèle saisonnier ECMWF. Ainsi, les plages de couleur allant vers le orange/rouge démontre un temps plus sec que la normale tandis que plus nous allons vers le bleu et plus le temps est pluvieux. En observant la carte, le constat est assez simple avec une majorité de la France en blanc (autrement dit dans les moyennes de saison) avec une anomalie de précipitations autour de la Méditerranée et notamment sur le Languedoc.

Cela singifierait que le flux dominant pour ce mois de novembre serait globalement orienté au Sud-Ouest. Ainsi, les températures seraient plutôt douces, peut-être de 1 ou 1,5°C au-dessus des moyennes de saison à l'échelle du pays. Les perturbations défileraient sur la France et il faudra surveiller le risque d'épisode méditerranéen et/ou cévenol sur notre région. Bien entendu, nous ne pouvons l'affirmer mais le risque est bien présent. A noter enfin que d'autres modèles saisonniers comme CFS entrevoient un flux plus anticyclonique autour de la Méditerranée avec par conséquent un risque d'épisode pluvieux moindre. Bien que moins fiable, ce scénario reste à prendre en considération.

Carte : EFFIS / Copernicus

Enfin, pour conclure, un petit mot sur le modèle saisonnier d'ECMWF qui entrevoit les premiers signaux hivernaux pour décembre. C'est assez rare pour être noté. Décembre hivernal avec un risque de neige ? Conclusion bien trop hâtive mais cela attire notre attention et nous surveillerons les prochaines actualisations pour suivre l'évolution et nous ne manquerons pas de vous en informer.

Partager sur