Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois de novembre 2022

Novembre est traditionnellement un mois de transition entre l'automne et l'hiver. La durée des jours baisse sensiblement, les arbres perdent leurs feuilles. Avec décembre et janvier, novembre fait partie des trois mois les moins ensoleillés de l'année. En effet, outre durée des jours, l'activité dépressionnaire se renforce souvent avec parfois les premières tempêtes de la saison sur notre pays. Concernant la méditerranée, c'est aussi souvent le dernier mois où nous pouvons avoir des épisodes méditerranéen et/ou cévenols (bien que cela soit possible plus tard mais bien moins probable).

Enfin, en novembre, nous avons également les premiers coups de froid assez marqués avec les sommets Lozériens qui peuvent blanchir et possiblement les premières petite gelées en plaines. Analysons maintenant les modèles saisonniers pour essayer de déterminer à quoi pourrait ressembler notre mois de novembre 2022.

Carte : Tropicaltidbits

Ci-dessus, il s'agit de la carte d'anomalie de pression au niveau du sol. On remarque un vaste secteur en bleu englobant la France. Cela démontre un contexte souvent dépressionnaire sur une large partie de l'Europe. Très classique en soit pour un mois de novembre mais les dépressions pourraient être nombreuses avec une influence Océanique bien présente. Ces conditions seraient propices à un temps souvent humide, pluvieux mais généralement assez doux sous les nuages. Il s'agit du modèle CFS.

Oui mais voilà, si on prend le modèle Européen CEP Weekly, et bien que nous n'ayons pas le mois de novembre en entier, le signal est à l'opposé de celui de CFS avec une anomalie de hautes pressions sur le Nord de la France laissant apparaitre un anticyclone souvent positionné entre la France et la Grande-Bretagne. Cela apporterait alors un temps plutôt sec (petite doute en méditerranée) et des températures de saison.

En bref, nous avons deux modèles bien opposés pour ce mois de novembre. Qui a raison ? Qui a tort ? Difficile de le dire avec certitude. Pour cela, il faut analyser d'autres paramètres et sur de plus longues périodes avec plusieurs actualisations pour voir si un modèle a tendance à changer de scénario ou au contraire reste sur ses positions. A ce jeu là, le modèle CFS semble assez fébrile avec plusieurs scénarios différents en l'espace de quelques jours. Nous aurions tendance à suivre plutôt le modèle Européen mais sans garantie.

Au final, la fiabilité n'est pas bonne et c'est souvent le cas pour les mois d'automne et de printemps. Les tendances gagnent en fiabilité pour nos étés et nos hivers mais cela est encore trop fragile. Si nous devions privilégier un scénario, il serait malheureusement assez sec sur la France. Attention, cela ne veut pas dire qu'il ne pleuvra pas mais que les précipitations pourraient être inférieures à ce que nous pouvons attendre normalement pour un mois de novembre. Un petite doute est présent autour de la Méditerranée car la présence de hautes pressions sur le Nord de la France pourrait favoriser la circulation de dépression en méditerranée. Enfin, côté températures, elles pourraient osciller autour des moyennes de saison, ce qui serait déjà notable.

Partager sur