Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois de mars 2022

L'hiver météorologique est bientôt terminé avec un printemps qui début le 1er mars en météo. Le mois de mars est généralement le mois où la nature se réveille avec des risque de froid en baisse et des journées de plus en plus longues. Il arrive, rarement, que nous ayons une piqure de rappel que l'hiver n'est pas encore loin avec des périodes fraiches voire froides et exceptionnellement de la neige comme en 2010 par exemple. Pour autant, ces événements sont rares et généralement la tendance est à la hausse des températures.

Malgré une période plus perturbé en milieu de mois, ce mois de février a été très sec de manière générale sur la région. Les pluies tombées essentiellement sur le Gard et les Cévennes ont certes fait du bien à la nature mais cela ne suffit pas à enrayer la sécheresse qui s'est installée. De plus, certains secteurs sont encore une fois passés au travers. Que pouvons-nous attendre pour ce mois de mars ?

Carte : Tropicaltidbits

La carte est assez nette pour être comprise. Il s'agit de l'anomalie de pression atmosphérique moyennée sur le mois de mars. Il est assez rare d'avoir un signal aussi net bien que cela ne certifie pas la tendance à 100% entendons-nous bien. En rouge, il s'agit d'une anomalie positive démontrant une réccurence de hautes pressions sur l'ensemble de l'Europe. Cette carte provient du modèle CFS mais les paramètres sont identiques sur les autres modèles. Vous l'aurez compris, nous nous dirigeons vers un nouveau mois très anticyclonique.

Il s'agit d'une moyenne sur un mois. De courtes périodes perturbées ne sont pas exclues mais cela restera ponctuel et localisé à l'échelle du mois. Côté précipitations, c'est donc un mois malheureusement sec qui est attendu. Nous espérons nous tromper sur ce point car cela deviendrait réellement problématique pour une période où nous sommes censés faire le plein avant l'été.

Carte : Tropicaltidbits

Les incertitudes peuvent être plus importantes pour les températures. Si nous pensons plus probablement qu'elles seront plus douces que la moyenne, cela n'est pas garantie en période anticyclonique. Selon le placement des hautes pressions, nous pourrions bien être influencé par des nuages bas ou bien par le vent qui limiterait la hausse des températures. Nous privilégions donc un mois assez doux mais potentiellement sans excès contrairement au manque d'eau qui serait marqué.

Pour conclure, le mois de mars s'annonce à l'image de ce début d'année : globalement anticyclonique, sec et assez doux. Vous l'aurez compris, le point marquant à surveiller est le manque d'eau qui pourrait s'accentuer de semaine en semaine. Si l'on regarde encore plus loin, avril pourrait rester sec mais cela reste très hypothétique. Attendons d'abord de voir comment ce passe de mois de mars.

Partager sur