Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois de mai 2021

Cette première partie d'avril est bien particulière si ce n'est historique. En effet, les premiers jours étaient exceptionnellement chauds avec de nombreux records de chaleur mensuel battus. Seulement quelques jours plus tards, c'étaient des records de froid qui étaient battus sur la France avec des gelées tardives remarquables qui ont malheureusement eu de dramatiques conséquences pour l'agriculture. Ce grand écart de températures est typiquement le type d'événement qui ne ressort pas sur les tendance à long terme. En effet, les tendances lissent les prévisions sur plusieurs semaines. Ainsi, avoir très chaud puis très froid revient finalement à un temps plus ou moins dans les normes (le froid et le chaud s'annulent).

Il est temps de s'intéresser aux modèles saisonniers pour le mois de mai. Rappelons une nouvelle fois que le but est de déterminer un signal étiré sur l'ensemble du mois. Cela peut ainsi cacher des extrêmes au sein même du mois. En regardant les modèles saisonniers, une tendance assez nette semble se dégager.

Carte : Tropicaltidbits

Pour simplifier, la carte ci-dessus représente l'anomalie de pression en altitude. Plus on va vers le rouge et plus la tendance est anticyclonique et inversément le bleu démontre une récurrence dépressionnaire. On peut aisément remarquer une anomalie de basses pressions près du Portugal pouvant s'étirer vers l'Espagne. L'anticyclone est plutôt repoussé plus au Nord vers l'Islande, la Scandinavie et aussi vers l'Europe de l'Est.

Sachant qu'une dépression tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre dans notre hémisphère, nous serons globalement placés dans un flux de Sud-Ouest. Ce flux pourrait être souvent dépressionnaire en lien avec la proximité des basses pressions sur le Portugal et l'Espagne. Ce contexte serait alors propice à un temps très orageux, surtout sur la moitié Sud de la France et l'Espagne. Cela pourrait débuter dès la fin du mois d'avril.

Carte : Tropicaltidbits

La carte ci-dessous modélise l'anomalie de précipitations pour la période du 27 avril au 4 mai. On remarque bien un signal très humide sur le Portugal, l'Espagne et une bonne partie Sud de la France. Cela confirme la circulation de dépressions entre la Méditerrranée et le Portugal donnant un temps perturbé et probablement orageux sur ces secteurs avec un temps plus calme plus au Nord. Côté températures, elles devraient être assez chaudes dans l'ensemble avec un flux de Sud-Ouest apportant des températures chaudes. Quelques périodes plus fraiches sont possibles à l'arrière des perturbations.

Au final et bien que cela paraisse paradoxal, nous devrions garder la même circulation atmosphérique qu'actuellement. Pour l'instant, les gouttes froides nous apportent un temps frais mais leur placement pourrait évoluer pour nous donner un temps progressivement plus orageux. L'avancée dans la saison est un élément important. Cet air frais en altitude se confrontera à de l'air de plus en plus chaud au sol du fait de passer d'avril à mai. Le contraste thermique va s'accentuer et sera favorable à un temps plus orageux.

Partager sur