Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour la fin mars : encore de l'humidité ?

Goutte froide : c'est le mot clef qui va définir le temps attendu pour cette fin de semaine mais aussi pour la semaine prochaine. Ce type de configuration rend la prévision délicate. En effet, ce type de dépressions se déplace assez librement et peut parfois stagner avant de reprendre sa trajectoire. Un simple décalage de quelque centaines de kilomètres (un rien à l'échelle de l'Europe) et les conséquences sont totalement différentes. Actuellement, une goutte froide fait du surplace sur le Nord de l'Algérie. Dans le même temps, un anticyclone est positionné sur le Nord de l'Europe.

Cela nous apporte un flux d'Est aux courbures anticycloniques. C'est pourquoi nous attendons un peu de pluie d'ici vendredi soir. Il s'agira surtout de pluies irrégulières ou d'averses par endroits. Les cumuls s'annoncent hétérogènes avec des pluies plus nombreuses sur le Roussillon. Samedi sera une journée d'accalmie avant une nouvelle perturbation attendue dimanche.

Carte : Météociel

Entre dimanche et le début de semaine prochaine, les hautes pressions se positionneront sur les pays baltes. Une petite goutte froide glissera sous cet anticyclone en passant par l'Allemagne et le Nord de la France. Dans le même temps, l'activité dépressionnaire s'activera de nouveau sur l'Atlantique en débordant sur l'Espagne. Cette configuration sera propice à un nouveau flux de Sud sur notre pays et notamment notre région. Dès dimanche, des pluies parfois conséquentes sont attendues.

A priori, c'est une nouvelle fois les reliefs entre l'Hérault et les Cévennes qui seront concernés par les plus fortes pluies avec potentiellement une centaine de millimètres d'ici lundi matin. Cela sera aussi l'occasion d'avoir de nouvelles chutes de neige sur les sommets cévenols. Lundi restera perturbé surtout sur la moitié Ouest de la région (Ouest Hérault, Aude et Pyrénées-Orientales).

Carte : meteologix

En fin de semaine prochaine soit entre le 24 et 27 mars, une nouvelle goutte froide pourrait se positionner près de l'Espagne. Ainsi, nous pourrions rester sous son influence tout au long de la semaine avec par conséquent un risque de pluie sur notre région, plus probablement en se rapprochant du Roussillon mais cela est encore incertain et sera progressivement affiné. De manière générale, cette fin mars sera marqué par la présence de hautes pressions plutôt situées sur le Nord de l'Europe laissant les dépressions/gouttes froides circuler plus au Sud et notamment en Méditerranée.

Après avoir souffert d'une sécheresse hivernale, ce début de printemps pourrait bien être marqué par une succession de perturbations avec des cumuls de pluie qui pourront être remarquables pour un mois de mars. Bien entendu, les dégradations seront affinées les unes après les autres mais le temps va bien rester humide. Malgré le ressenti souvent maussade, ces pluies sont bénéfiques à la nature et de plus, elles empêchent tout risque de gel.

Partager sur