Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour Février 2021 : vers un risque de vague de froid ?

Nous arrivons aux portes de Février 2021 et il va de soit que vous êtes nombreuses et nombreux à nous interroger sur la tendance météorologique à venir. Que les choses soient claires : il est difficile de répondre catégoriquement. Toutefois, nos prévisionnistes évoquent une probabilité significative de coups de froid successifs pour ce mois de Février à venir. Explications ci-dessous.

Après une première quinzaine de Janvier sous les normales de saison, un redoux s'est opéré en cette dernière décade du mois, surtout sur l'Ouest et le Sud de la France. Aussi, de nombreuses personnes ont relayé des articles totalement FAUX qui ont fleuri sur internet, au sujet du vortex polaire qui se dirigerait vers l'Europe. Nous allons donc débuter cet article sur l'impact des différents réchauffements qui se sont opérés en stratosphère : des événements qui se produisent très régulièrement en hiver et dont les effets sur notre continent sont loin d'être systématiques. 

On sait désormais que les divers réchauffements stratosphériques qui se sont opérés ces dernières semaines ont fragilisé le vortex polaire et favorisé un affaiblissement des vents zonaux (il s'agit du vent d'Ouest dominant dans notre hémisphère, qui apporte un redoux relatif). Vortex polaire fragilisé et affaiblissement des vents zonaux PEUVENT - mais ce n'est pas systématique - favoriser l'installation d'un flux continental (et par conséquent FROID a très FROID) sur l'Europe, sauf que d'autres éléments sont à considérer.

Pour Février, il semble que les vents zonaux soient peu marqués et que la circulation atmosphérique demeure majoritairement méridienne. Aussi, le régime NAO- est assez favorable (là encore, sans que cela soit systématique) aux poussées anticycloniques vers les hautes latitudes. Ces éléments qui sont en concomitance confirme que Février 2021 est ouvert pour des conditions hivernales, d'autant que l'air froid s'accumule sur l'Europe. En bref, si le flux passe à l'Est, ça ne fera pas semblant ! Un exemple avec le run de GFS// ci-dessous (à ne pas prendre au pied de la lettre, mais cela témoigne du "potentiel" en jeu) :

Quant aux modèles saisonniers, dont CFS et CEP les principaux, il est à souligner qu'ils étaient tous les deux TRES DOUX il y a encore quelques jours, avec un flux de sud-ouest anticycloniques sur la France. D'actualisations en actualisations, nous voyons l'air froid progresser de plus en plus au travers de l'Europe, avec de petites anomalies froides qui persisteraient durablement durant Février 2020.

Partager sur