Prévisions & Suivi en temps réel

Temps perturbé et assez doux jusqu'à mi février

Il faut l'avouer : le coup de froid évoqué autour du 5-10 février s'est clairement retardé. Plus concrètement, il se confirme mais en s'arrêtant à l'Allemagne et à l'extrême nord de la France. Pour le moment, nous restons largement en marge de cela sur les régions Méditerranéennes, mais l'hiver n'a probablement pas dicté son dernier mot. Au cours des dix prochaines journées, nous allons être sous l'influence d'un courant zonal orienté au secteur Ouest, avec des dépressions plus ou moins dynamiques qui vont s'enchaîner les unes après les autres.

Ainsi, nous attendons une alternance de périodes nuageuses, humides et plutôt douces, avec de courts rafraichissements et des chutes de neige au-dessus des moyennes altitudes (1200/1500 m selon les secteurs et les moments). Comme souvent dans ce type de flux, les précipitations s'annoncent abondantes en France de façon générale - ce qui est inquiétant car les crues vont se poursuivre et s'intensifier par endroits - à la seule exception de la Méditerranée qui devrait connaître des précipitations plus brèves et moins soutenues. Détails ci-dessous. 

Pour demain vendredi, les nuages bas seront très nombreux de l'Hérault aux Pyrénées-Orientales, avec quelques gouttes surtout sur l'Ouest Hérault, le nord de l'Aude et les Fenouillèdes. Le soleil s'annonce par contre plus généreux du Gard à la Lozère, malgré un voile nuageux à haute altitude. Températures très douces, avec jusqu'à 13 ou 14°C sous les nuages mais rapidement 16 à 18°C sur les plaines Gardoises, ou 20°C sur la vallée du Rhône. Samedi matin, éclaircies temporaires sur l'Est de la région, puis nuages rapidement nombreux de partout.

En lien avec une anomalie de basse tropopause (forçage en altitude) nous attendons une dégradation assez étendue pour cette journée, d'intensité ordinaire. Des averses vont concerner les Pyrénées-Orientales, l'Aude et l'Ouest Hérault/Cévennes dès le matin, assez faibles. En cours d'après-midi et début de soirée, un axe pluvieux - et faiblement orageux - devrait se constituer entre le nord de l'Aude et l'Aveyron, avant de balayer le nord de l'Hérault et du Gard ainsi que la Lozère. Durant cet événement, voici les cumuls estimés par le modèle ARPEGE :

Cette configuration va se maintenir assez durablement comme nous vous l'indiquions, avec un conflit de masse d'air situé au nord de notre région. Ci-dessous, voici la carte d'anomalies de températures au référentiel 850 hPa (équivaut à environ 1500 m en atmosphère libre) pour le 11 février. Que peut-on constater ? On voit bien la douceur qui persiste entre l'Espagne et le sud de la France (anomalie de +2 / +4°C) alors que de l'air très froid gagne le nord de l'Europe où les anomalies prévues sont de l'ordre de 8 à 10°C environ sous la norme !

Selon les dernières tendances saisonnières, le froid devrait débouler sur toute la France et une moitié nord de l'Espagne pour fin février et début mars. Néanmoins, ce coup de froid bien qu'assez durable s'il se confirme semble d'un niveau "plus ordinaire" que ce qu'évoquaient certains scénarios jusqu'à présent. Informations à consolider et confirmer, car les tendances vont encore évoluer. Nous profitons de cette prévision pour rappeler aux agriculteurs que nous proposons des services très précis destinés à leur profession. N'hésitez pas à nous contacter via contact@arhya.fr si vous souhaitez en savoir davantage !

Partager sur