Prévisions & Suivi en temps réel

Températures caniculaires et sécheresse au programme !

On pourrait dire que c'est déjà le cas. La sécheresse sévit depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois et nous ne sommes pas au premier coup de chalumeau de la saison. C'est un constat bien triste quand on sait que nous ne sommes que début juillet. En effet, un puissant anticyclone s'installe actuellement sur le proche Atlantique nous protégeant de n'importe quelle dégradation. Ces hautes pressions seront accompagnées d'air de plus en plus chaud pour ne pas dire caniculaires. Dans ces conditions, le temps sec et chaud que nous avons déjà va s'accentuer et se renforcer.

Étant positionné sur le flanc Est de l'anticyclone, nous sommes dans un flux de Nord favorisant donc une longue période ventée avec la présence du mistral et de la tramontane qui vont contribuer à assécher le sol. Le vent s'annonce plus faible notamment sur l'Hérault ce qui permettra une hausse des températures plus franche sur ce département. Nous le répétons, le risque d'incendie est maximal ces prochains jours, nous vous demandons la plus grande prudence.

Carte : Tropicaltidbits

Prudence avec l'analyse de la carte ci-dessus. Le bleu ne correspond pas au froid et le rouge à de la chaleur. Il s'agit de l'anomalie des géopotentiels. Pour faire simple, les zones en bleues représentent des basses pressions (en altitude) et en rouge des hautes pressions. La situation est typique des canicules sur notre région et une partie de la France en général. Nous avons une petite goutte froide qui va glisser au large du Portugal. Celle-ci va drainer de l'air bouillant depuis le Nord de l'Afrique et l'Espagne jusque sur la France. Dans le même temps, les hautes pressions sont bien installées sur l'Angleterre et bloque cet air qui remonte par le Sud.

C'est une situation qui pourrait favoriser la formation d'un dôme de chaleur sur notre pays avec des températures caniculaires bloquées sur la France et notamment sa moitié Sud et Ouest. Les fortes chaleurs sont déjà en place mais le thermomètre va grimper dès ces prochains jours. Le vent limitera cette hausse (très relativement) mais les maximales pourraient dépasser les 36-38°C à l'ombre sur l'Hérault moins exposé au vent. Nous devrions alors au-dessus des seuils de canicule pour l'Hérault pour cette fin de semaine.

Cartes : Météociel

Contrairement à juin, ces températures interviendront dans un ciel parfaitement dégagé, aidé par le mistral et la tramontane. Aucune instabilité n'est en vue. Cette fin de semaine caniculaire pourrait être qu'un avant-goût de ce qui nous attend la semaine prochaine. En effet, la situation va rester figée avec de l'air caniculaire qui va continuer de remonter depuis le Sud. Le vent pourrait changer de direction avec pour conséquence de repousser les plus forts chaleurs dans l'arrière-pays. Au vu de l'échéance il est encore difficile d'annoncer des valeurs précises mais nul doute que nous devrions nous situer entre 35 et 40°C (à l'ombre nous le rappelons).

Certains scénarios modélisent même la barre des 40°C et ce, de plusieurs degrés mais c'est encore à affiner. Ce qui semble acquis c'est que nous entamons une longue période caniculaire avec absolument aucune pluie ni même aucun nuage en vue. Même en repoussant l'échéance au maximum, le temps reste sec et anormalement chaud à perte de vue. Si l'on suit la logique des modèles saisonniers, ils ne voient pas de pause dans cette chaleur durant tout l'été. Quand parle de pause, on parle de températures normalement chaudes, autour des moyennes de saison.

Partager sur