Prévisions & Suivi en temps réel

Situation sous surveillance pour mercredi : risque d'orages localement forts sur le Languedoc

Une nouvelle phase de surveillance débute pour nos services en raison d'un risque d'épisode méditerranéen en milieu de semaine, entre mardi soir et mercredi. Actuellement, le contexte météorologique est caractérisé par la mise en place d'un vaste système dépressionnaire au large du Portugal. Cette dépression, très dynamique, n'est ni plus ni moins les vestiges de l'ex-cyclone Atlantique, qui a fait la une de certains journaux. Il ne s'agit plus que d'une dépression "ordinaire".

Pour le moment, la France est sous l'influence d'une dorsale anticyclonique soulevée par la dépression au large du Portugal. Cela explique pourquoi un gros coup de chaleur est attendu demain lundi dans l'Ouest de la France, probablement d'intensité exceptionnelle puisque certains records de chaleur mensuel (pour un mois de septembre) vont tomber. Il va faire lourd et assez chaud sur nos régions Méditerranéennes, mais sans commune mesure tout de même. Entre mardi et mercredi, le système dépressionnaire va venir se caler près du Portugal (se rapprochant de 1000 km environ). Ci-dessous, voici l'évolution du contexte synoptique entre ce dimanche et mercredi : 

Pour mercredi, nous soulignons également la mise en place d'une méso-dépression dans le golfe du Lion. Tout comme les situations précédentes qui ont généré des intempéries sur nos départements, la prévision est assez incertaine : il y a toujours une très forte instabilité atmosphérique mise en jeu (le carburant des orages) mais nous sommes un peu à mi-chemin entre le système dépressionnaire et l'anticyclone Italien. En bref, les forçages peuvent rester une nouvelle fois assez ténus, limitant l'extension des forts orages. Voici ce que l'on peut prudemment dire à cette heure.

Pour demain lundi, le changement de temps se fait doucement sentir, avec la mise en place d'entrées maritimes surtout sur l'Aude et l'Ouest de l'Hérault, qui déborderont parfois vers le Roussillon et l'Est de l'Hérault, de façon plus temporaire. Ailleurs, le soleil persiste. En soirée et nuit suivante, les nuages bas envahissent une grande partie de la région. Nous attendons de petites pluies intermittentes près des Cévennes Héraultaises et Gardoises, ainsi que dans l'arrière-pays de ces départements. Cumuls anecdotiques. Mardi, peu ou prou la même situation : 

Pour ce mardi, nous soulignons quand même un risque d'orages en fin de journée sur l'Aude et l'Ouest de l'Hérault. Ce risque est vu par le modèle ARPEGE notamment, avec une forte instabilité atmosphérique sur cette zone. A affiner d'ici là : même si ce sera assez local, de la grêle et des cumuls conséquents (> 40 mm/1h) sont probables dans ces zones. Mercredi sera vraisemblablement la journée "à risque". Le vent marin va se renforcer sur les plaines du Gard et de l'Hérault, avec des rafales de 40 km/h en bord de mer. Une très forte instabilité atmosphérique se développe, avec des valeurs de MUCAPE > 2000 J/kg. Masse d'air saturée, avec des contenus en eau précipitable > 40 mm.

En bref, si les forçages s'annoncent peu prononcés, l'absence de flux dynamique est favorable à la mise en place d'orages très pluvieux et peu mobiles, avec un risque de régénération rétrograde. Dans ce contexte, des cumuls de 100/150 mm sont à nouveau possibles en 3h, quelque part entre l'Est de l'Hérault et le Gard (zone à affiner). Cet événement n'est pas exceptionnel mais mérite une attention particulière, d'autant qu'il pourrait toucher les mêmes zones que lors des précédents épisodes. Illustration avec le modèle CEP ci-dessous (localisation à ne pas prendre au pied de la lettre). 


Partager sur